Angola: La TAAG reprend la liaison entre Luanda et le Cap-Vert

Luanda — La TAAG-SA, Lignes aériennes d'Angola, reprend ce vendredi la liaison entre Luanda et l'île de Sal, en République du Cap-Vert, après une interruption commencé en 2016 pour rationaliser les coûts, à un moment où il existe déjà une faisabilité et durabilité pour mener à bien l'opération.

Selon une source de la compagnie, la connexion à Ilha do Sal se fera avec une escale à São Tomé e Príncipe, avec deux fréquences hebdomadaires, vendredi et dimanche, et sera exploitée avec un Boeing 737 - 700 NG, capable de transporter 120 passagers.

Il a ajouté qu'après avoir atterri sur l'île de Sal, il sera signé un accord de partage de code (Code share ») entre la TAAG-SA et le Cape Verde Airlines, en d'autres termes, un accord dans lequel les deux compagnies partageront le même vol, les mêmes normes de service et les mêmes canaux de vente.

Le « Code share est un accord de coopération selon lequel une compagnie aérienne transporte des passagers d'une autre compagnie par le biais de codes partagés sur un vol particulier. Dans ce cas, les passagers avec des billets pour un vol de la compagnie Cape Verde Airlines entre Luanda et Sal seront transportés par un avion de la TAAG.

Il convient de noter qu'en novembre 2018, les ministres des Transports angolais et capverdien avaient signé un protocole d'accord dans le domaine des transports aériens et maritimes dans la ville de Praia afin de "définir et consolider la coopération dans ces secteurs", en prévoyant la reprise des liaisons entre les deux pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.