25 Avril 2019

Guinée: Supposée fraude sur l'âge - Le Japon «demasque» la Guinée

La Fédération japonaise de football a mis du temps pour fournir des documents attestant de la fraude sur l'âge des «jeunes» guinéens Aboubacar Conté et Ahmed Tidiane Keïta, soupçonnés par le Sénégal, d'avoir changé d'identité entre le tournoi "Dream Club" abrité par le Japon en 2017 et la CAN des U 17 en cours en Tanzanie.

L'instance suprême du football nippon a finalement fourni des documents qui démontrent si besoin en était qu'il y a eu bel et bien fraude.

Alors que la Guinée doit affronter le Cameroun ce dimanche en finale, reste à savoir l'attitude que la CAF va désormais adopter après avoir débouté la FSF, privant les Lionceaux une place à la prochaine coupe du monde de football. Une patate chaude...

La fédération japonaise de football a fait parvenir à la CAF les documents de voyage attestant d'une fraude sur l'âge des deux joueurs guinéens de l'équipe nationale des U 17, a appris l'APS de source fédérale, hier, mercredi 24 avril.

Une information confirmée par les sources de Sud Quotidien. Deux joueurs de la sélection de Guinée, Aboubacar Conté et Ahmed Tidiane Keïta, étaient soupçonnés d'avoir changé d'identité entre le tournoi "Dream Club" abrité par le Japon en 2017 et la CAN des U 17 en cours en Tanzanie.

Le Sénégal qui avait introduit un recours après avoir constaté que ces deux joueurs de l'équipe guinéenne qui l'a battu (2- 1) en phase de poule avaient usurpé de nouvelles identités, a été débouté lundi par la Caf.

La fédération japonaise de football sollicitée par la CAF n'avait pas réagi au moment de la décision de rejet de la requête sénégalaise par l'instance dirigeante du football africain dont la commission juridique n'avait pas jugé utile de mettre en demeure la fédération guinéenne de football de fournir les copies des visas des joueurs incriminés.

La Guinée n'a pas été sanctionnée et s'est qualifiée pour la finale de la compétition hier, mercredi 24 avril, aux dépends du Nigeria à la suite d'une série de tirs au but (9 à 10) après un score nul et vierge (0-0).

Avec la réception des documents de voyage des joueurs incriminés, "toutes les délégations sont en attente de la réaction que va adopter la CAF", informe un membre de la délégation de la Fsf joint par l'APS.

...ALPHA CONDE ET SON MINISTRE DES SPORTS S'EN MELENT

La tension monte au niveau de la CAF. Alors que le Japon a fini de fournir des documents à l'instance faîtière du football africain sur la fraude supposée sur l'âge des «jeunes» joueurs guinéens (Aboubacar Conté et Ahmed Tidiane Keïta), cette dernière a décidé de faire la sourde oreille. Selon des sources dignes de foi, «c'est la politique qui s'est invitée dans le dossier avec la présence du ministre guinéen des sports en Tanzanie et le président Alpha Condé qui suit de très près le dossier».

Mais du côté de la FSF, on n'attend pas lâcher prise. «Notre avocat Suisse a écrit au Secrétaire général de la CAF pour lui demander le report de la demi-finale au vu de la réponse du Japon, en vain !», confie notre source. Et d'ajouter : «l'avocat a déjà reçu mandat du SG pour saisir le TAS». Affaire à suivre...

Guinée

Alpha Condé soupçonné de vouloir confisquer le pouvoir

De hauts responsables du parti au pouvoir ont souligné la nécessité de réviser l'actuelle… Plus »

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.