25 Avril 2019

Congo-Brazzaville: Vie associative - Le collectif « Tombola » se lance dans la conscientisation des jeunes

Rassemblant des jeunes de divers horizons, la plate-forme se veut être un espace de transmission des valeurs citoyennes au moment où l'on parle de plus en plus d'antivaleurs au Congo.

A peine créé, le collectif "Tombola" (relever) a déja lancé une campagne de sensibilisation des jeunes dans les neuf arrondissements de Brazzaville.

En effet, après les écoles primaires Saboukoulou, à Ouenzé, et Antonio- Agostinho-Neto, à Talangaï, les co-coordonnateurs de cette organisation ainsi que leurs membres se sont rendus, le 25 avril, à la Grande école de Poto-Poto, dans le 3e arrondissement. « Nous sommes en pleine campagne dans les neuf arrondissements. De Djiri à Madibou, nous avons ciblé des grandes écoles. L'objectif est d'échanger avec les enfants. Le thème que nous avons choisi c'est le respect puisque c'est la base de tout. Nous descendons dans les écoles pour échanger avec les enfants, ensuite nous avons des activités ludiques pour leur permettre de bien comprendre le message à faire passer », a expliqué Delali Gatsono, co-coordonnatrice du collectif « Tombola ».

Faisant également du coaching en développement personnel, ce groupement associatif a pour vision de transmettre des valeurs citoyennes et d'éveiller le leadership intrinsèque de chaque enfant, en conscientisant la jeunesse. Ensuite, nous visons à réveiller et être proches de ces enfants qui vivent certaines situations au quotidien ; échanger avec eux pour savoir ce qu'ils ont intérieurement afin de détecter ceux qui ont un leadership et ceux qui sont frustrés pour les coacher », a poursuivi Delali Gatsono.

Membre de la société civile et manager de D-Translating, elle pense qu'il faut agir et être plus proche de ces enfants dans le volet éducatif afin d'éviter des déperditions ou des abandons. « Le choix, parce que cela me donne du temps à être aux côtés de ces enfants. Il s'agit de ma contribution. Je lance un appel à toute personne de bonne moralité, à tout jeune qui porte et croit en certaines valeurs de pouvoir nous rejoindre afin de former un collectif assez solide, puissant, composé de plusieurs personnes car chacun a sa façon de transmettre les valeurs », a-t-elle invité.

Président de l'association Jeunes cadres, Florian Koulimaya est également co-coordonnateur de Tombola. Selon lui, le constat a été établi que le tissu éducatif et sociétal fait face à des contre-performances. D'où la nécessité d'aller vers les plus jeunes, de les conseiller, les orienter et surtout les écouter dans l'optique de créer sinon de préparer des leaders intègres de demain. « Nous avons commencé par l'école primaire avant d'aller au collège et au lycée. Ce qui est important, c'est qu'il faut répartir à la base, voir les plus jeunes. Nous échangeons avec eux, nous essayons de transmettre ce que nous avons eu comme valeurs. Cette campagne a été initiée par coup du cœur, nous voulons l'étendre dans la sous-région parce que les maux qui gangrènent le milieu juvénile en Afrique se ressemblent », a-t-il indiqué, annonçant qu'après la campagne, il y aura un suivi dans les écoles.

Au plan national, après Brazzaville, la campagne s poursuivra dans tous les départements du pays. Actif dans le milieu associatif, Florian Koulimaya pense que s'il y avait beaucoup de bénévoles ou de volontaires au Congo, plusieurs maux seraient éradiqués, en promouvant l'intérêt collectif au détriment de l'intérêt personnel.

Notons que le collectif « Tombola » regroupe plusieurs organisations et des coaches en développement personnel. Il s'agit d'une collaboration entre personnes morales et physiques, partageant la vision de transmission des valeurs.

Congo-Brazzaville

Lékoumou - Les producteurs de manioc dotés du matériel agricole

Après la formation en techniques culturales, le ministre de la Recherche scientifique et de l'innovation… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.