Congo-Brazzaville: Bouenza - Le couvercle du téléphone portable utilisé comme cuillère

Le phénomène s'observe de plus en plus dans le département en général et dans le district de Madingou en particulier, où la partie qui recouvre la surface arrière du téléphone, sert à manger. Une pratique qui peut s'avérer dangereuse pour la santé, d'après certaines personnes.

Selon des témoignages recueillis dans la commune urbaine de Bouansa, c'est depuis l'année dernière que le phénomène est constaté surtout dans les veillées mortuaires. «Quand il y a des veillées, les familles reçoivent beaucoup de gens. Devant l'insuffisance des couverts, ceux-ci ont souvent recours à d'autres moyens pour manger. Avant, on utilisait les feuilles de manguier ou de manioc, une pratique qu'on appelle ici le kisundi», a expliqué un jeune de la localité.

Mais à la place du kisundi, une pratique qu'on qualifierait de «bio», les gens ont trouvé, depuis un certain temps, un autre palliatif : le couvercle du téléphone portable comme cuillère, une pratique qui tend à se répandre dans le département de la Bouenza, particulièrement dans le district de Madingou. Un habitant de Bouansa a émis ses inquiétudes: «Cette pratique tend à devenir courante. Les gens préfèrent maintenant utiliser le couvercle de leur téléphone comme cuillère, je crains que cela leur cause de graves problèmes de santé à la longue». Il a aussi relevé l'entêtement de la population à recourir à cette pratique qu'il a qualifiée de dangereuse. «Je trouve cette méthode déplaisante. Quand on parle de ce que cela peut représenter comme danger à ceux qui l'utilisent, ils le prennent mal. Il faut les conscientiser par les médias. Peut-être qu'à partir de là, ils comprendront que cette pratique n'est pas bonne», a-t-il ajouté.

Interrogé sur la question, un médecin ayant requis l'anonymat a estimé qu'il y a lieu de s'inquiéter. «Le téléphone portable émet des ondes électromagnétiques. Les études ont démontré que le téléphone portable peut avoir des effets négatifs sur la santé de l'homme et causer des cancers, des tumeurs, des lésions et autres», a-t-il dit. Par ailleurs, le couvercle du téléphone, souvent fait en matière plastique, est directement en contact avec la batterie qui contient des éléments toxiques, donc il est dangereux pour la santé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.