25 Avril 2019

Congo-Brazzaville: Spectacle - L'opéra Mami Wata, une pièce de théâtre émouvante

Le public brazzavillois va encore revivre une fois de plus un moment « show » avec l'opéra Mami Wata qui sera joué, le 27 avril, à l'Institut français du Congo de Brazzaville, par le Ballet Nolida avec des artistes congolais.

Cette pièce écrite, mise en scène et chorégraphiée par Prisca Ouya, sera présentée pour la énième fois à l'IFC. Son premier spectacle joué l'année dernière a connu un franc succès. Ainsi, la scénariste et actrice congolaise revient avec un nouveau casting plus flamboyant. « Mami Wata » est un opéra dansé d'une heure. Ce spectacle est une synthèse de la tradition orale africaine et de la tragédie classique grecque.

L'œuvre a été créée pour être interprétée par des musiciens et danseurs congolais. Son texte est écrit en lingala, une des langues du Congo. « Mami Wata » est un récit dramatique où se mêlent trahison, malédiction, tromperie, abomination et violences. Elle sera jouée par le Ballet Nolida de la chorégraphe Prisca Ouya en collaboration avec Anna Malonga, Grady Batantou ; Barlan Mbaloula ; Lune Tsikokolo ; Draitch Bantsimba ; Ritchi Ouya ; Emmanuelle, Sarah Niania ; Madison et Prisca Ouya.

L'opéra Mami Wata relate l'histoire de la déesse aquatique "Mami Wata" qui se glisse, à la tombée de la nuit, dans le lit du roi, l'envoûte par le son de la mélodie hypnotisante. La reine la surprend en train de se déguiser en sirène. Furieuse d'avoir été découverte dans cet état, elle maudit la reine, son fils, le prince héritier, devrait mourir...

Soulignons que l'accès à la salle de spectacle est soumis à une invitation, à retirer à l'IFC.

Congo-Brazzaville

Première édition Miss ronde Sénégal-Congo - Les inscriptions se poursuivent jusqu'au 31 juillet

L'évènement sera organisé du 1er au 6 septembre dans la salle du grand théâtre… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.