Cote d'Ivoire: Accès à l'électricité en milieu rural - 426 localités bénéficient d'un fonds de plus de 27 milliards FCFA projet

Les Savanes, le Woroba et le Zanzan. Ces trois districts du Nord de la Côte d'Ivoire verront leur accès à l'électricité s'améliorer. Et ce, grâce à un accord de prêt de 27 753 540 670 FCFA conclu entre la Banque africaine de Développement (BAD) et la République de Côte d'Ivoire. L'information a été donnée, hier à Yamoussoukro, par le porte-parole du gouvernement, à l'occasion de la traditionnelle conférence de presse post-conseil des ministres.

En effet, selon le ministre Sidi Tiémoko Touré, ce financement s'inscrit dans le cadre du Projet d'Amélioration de l'Accès à l'Electricité en Milieu Rural (PAEMIR).

Ce projet d'envergure, a-t-il fait savoir, couvre le district des Savanes, soit 247 localités, le district du Zanzan (94 localités) et le district du Woroba (85 localités).

« Il permettra d'installer, notamment, 2 027 kilomètres de lignes électriques aériennes, d'effectuer 23 549 branchements et de poser 22 960 foyers d'éclairage public », a-t-il ajouté.

Le conseil a, par ailleurs, adopté un décret portant ratification d'un accord de prêt d'un montant 216 118 152 790 francs CFA, conclu le 28 février 2019, entre la Banque Africaine de Développement (BAD) et la République de Côte d'Ivoire, en vue du financement du projet de Transport Urbain d'Abidjan.

Ce financement permettra, a expliqué le ministre de la Communication et des Médias, de réaliser le pont Yopougon-Plateau (4e pont), de libérer les emprises de l'ouvrage et d'aménager des voies structurantes pour renforcer les fonctions urbaines du District Autonome d'Abidjan.

« Il permettra également d'améliorer la qualité de vie et de faciliter les activités économiques dans la capitale économique », a-t-il confié.

Enfin, l'hebdomadaire réunion des ministres, présidée par le président de la République, a adopté un décret relatif au financement du Projet d'Appui à la Gouvernance de la Filière Cacao (PAGFIC). Il s'agit d'un montant de 3 750 000 000 FCFA.

L'objectif de ce projet, a expliqué le ministre Sidi Touré, est de renforcer la gouvernance de la filière cacao afin d'assurer des revenus plus importants aux producteurs.

Il permettra, plus spécifiquement, de renforcer les capacités des structures en charge de la gestion de la filière cacao.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.