26 Avril 2019

Maroc: Trois start-up écologiques qui vous changeront la vie

D'emblée, on peut avouer qu'au « Green Day », trois start-up ont particulièrement attiré notre attention. De par leur utilité environnementale, ainsi que leur caractère insolite. Du Kilimandjaro à vos fournitures de bureau, en passant par votre quartier, il est certain que ces concepts impacteront positivement plusieurs aspects de vos vies. Présentation est faite par les fondateurs.

Ibtissam Benjelloun, présidente de l'Association "J'aime le Maroc" et gérante de la société Travel4Fun

Après avoir exploré quasiment tout le Maroc, dont le Toubkal à plusieurs reprises, nous avons eu la chance de découvrir la Tanzanie et le Kilimandjaro (le plus haut sommet d'Afrique, culminant à 5.891m). Nous étions quatre femmes, les premières d'origine africaine à avoir dompté ce sommet. Une magnifique expérience et un challenge qui devraient intéresser beaucoup de monde. Et notamment la femme marocaine. Au mois d'août prochain, nous effectuerons notre troisième voyage vers le Kilimandjaro. Financièrement, je dois vous avouer que c'est un peu coûteux, à cause des billets d'avion et de la randonnée. En fait, les prix varient selon la saison et le nombre de clients. En 2017, le prix était plus élevé que d'habitude et a atteint 35.000 DH par personne. Il comprend l'ascension, les billets d'avion, l'hébergement et un safari.

Physiquement, il faut être endurant. Même si l'ascension du Toubkal est plus dure que celle du Kilimandjaro. Car ce dernier et contrairement au plus haut sommet du Maroc, exige une escalade répartie sur cinq ou sept jours, à raison de 4 heures de marche quotidienne. Mais dans la dernière partition de l'ascension, ça devient difficile à cause de l'altitude en plus de la fatigue accumulée. Mais c'est faisable pour n'importe quelle personne qui a un peu d'endurance physique.

Halhoul Ahmed, directeur général de Carteco

La société Carteco a été créée en 2014. Nous sommes orientés vers la « Genentech » et aussi vers ce qu'on peut appeler l'économie circulaire. C'est-à-dire qu'on est vraiment lié à l'environnement et à la revalorisation des matériaux. Notre concept consiste précisément à revaloriser les cartouches d'imprimantes Laser. On assure pratiquement le circuit de A à Z, c'est-à-dire qu'on ferme le circuit de revalorisation.

Notre objectif est de donner pratiquement trois ou quatre vies à une seule cartouche d'impression en suivant un processus rigoureux, purement industriel qui aide à minimiser l'impact sur l'environnement vis-à-vis de la production du pétrole, des matières premières comme le plastique et l'aluminium qui composent les cartouches d'imprimantes Laser. Depuis la création de « Carteco », on a collecté 17.000 cartouches. Ce n'est pas beaucoup, mais pour une jeune société, c'est quand même pas mal. Quand on parle de 17.000 cartouches, c'est l'équivalent de 4 tonnes d'émission de CO2 en moins. On assure pratiquement la transformation et la revalorisation de 80% des cartouches qu'on récupère. Parce qu'il y a 20% qui ne sont pas éligibles pour le traitement ou bien ce sont des cartouches issues de la contrefaçon. D'ailleurs, il n'y a aucune traçabilité sur la cartouche importée de Chine. Il n'y a aucune fiabilité sur les matériaux et sur la qualité du produit. Et après, ce sont nos déchets qu'on traite dans des plateformes agréées pour fermer un peu le circuit.

Salma Moustaid, cofondatrice de Nalida power (Arbre intelligent solaire)

Notre prototype d'arbre intelligent est constitué de panneaux solaires qui aident à emmagasiner de l'énergie dans des batteries, restituée via des ports Usb pour recharger votre téléphone par exemple. Il y a même un connecteur pour recharger les bicyclettes électriques et pourquoi pas des voitures électriques à l'avenir.

Cette idée nous est venue lorsqu'on a vu des arbres connectés à la COP 22, mais ils étaient un peu laids. Et du coup, on s'est dit pourquoi ne pas produire un arbre marocain, plus esthétique mais surtout plus sophistiqué avec plus de fonctionnalité, notamment un qui améliore la qualité de l'air sur un rayon limité, grâce à des capteurs, mais aussi d'autres capteurs de température qui peuvent s'adapter et rendre la température ambiante plus douce. Cet arbre vous permet également de sélectionner l'odeur que vous souhaitez grâce à des huiles de parfums intégrées, dont vous pourrez profiter en consultant les écrans interactifs intégrés. Les autres valeurs ajoutées sont la borne wifi automatisée, et surtout des informations sur les moyens de transport, en utilisant des applications, mais aussi la connaissance d'une fonctionnalité GPS.

Maroc

La RSB tout près de sa première étoile africaine

Mounir Jaâouani : Nous n'allons rien lâcher, car il y a une Coupe à remporter Plus »

Copyright © 2019 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.