25 Avril 2019

Algérie: Foot - Le MCO et l'ASMO luttent pour leur maintien, les dirigeants au box des accusés

Oran — Les espoirs des férus de la balle ronde oranaise pour renouer avec la joie cette saison ont fondu comme neige au soleil puisque les deux clubs phares de la ville, le MCO et l'ASMO, luttent pour leur maintien en Ligues 1 et 2 respectivement, avant quelques journées du tomber de rideau des compétitions.

Cette situation irrite au plus haut point les autorités locales qui n'ont pas lésiné sur les moyens pour booster les deux formations afin d'atteindre les objectifs assignés, mais en vain, poussant le directeur local de la jeunesse et des sports (DJS) Badreddine Gharbi à pointer du doigt les responsables des deux équipes.

"Normalement, les responsables des clubs de football de la wilaya d'Oran devront méditer la leçon. Car, maintenant, on ne comprend pas les résultats des deux premiers clubs de la ville. Nous avons nourri beaucoup d'espoirs au début de la saison. Pour nous, le Mouloudia devait jouer le podium, alors que l'ASMO avait pour mission d'accéder. Or, les deux équipes jouent le maintien", peste le DJS.

"Ce n'est pas normal parce que le problème ne vient pas des moyens. Il faut préciser que les présidents de club de football ont eu les moyens qu'il fallait. Les autorités de la wilaya ont joué pleinement leur rôle, y compris la DJS. Nous défions quiconque qui dira le contraire. En contrepartie, on constate que les équipes jouent leur survie", ajoute-t-il.

Ce même responsable a été contraint d'apporter ces précisions après que certains fans dans les deux clubs ont fait porter aux autorités locales une partie de la responsabilité quant à la situation prévalant au niveau des deux clubs phares de la capitale de l'Ouest.

"Cette fois, on en a marre parce que la question se pose chaque saison. On dirait qu'ils n'ont pas retenu les leçons. A chaque fois, on nous parle le même langage, pourtant, les clubs de notre wilaya sont les plus prisés. Il faut dire les quatre vérités : il faut que les dirigeants soient corrects, il ne faut pas gérer les équipes de loin ou à distance. Chaque année on subit ce que font ces clubs", a-t-il encore déploré.

Tout Oran retient son souffle

A quatre journées de la clôture de la Ligue 1, le MCO, qui reste sur deux défaites de rang, ne dispose que de deux points d'avance sur le 14e et troisième potentiel relégable, alors qu'un troisième déplacement de rang l'attend lors de la prochaine journée à Tadjenanet pour y affronter le Difaâ local, un concurrent direct dans la course au maintien.

Dans ce club, le président Ahmed Belhadj, qui est à sa cinquième saison aux commandes administratives, est plus que jamais décrié. Alors qu'il vient de renouveler sa confiance à son entraîneur français, Jean-Michel Cavalli, le quatrième coach à prendre les destinées techniques des "Hamraoua" cet exercice, des pressions énormes sont exercées sur lui pour le limoger.

Pis, lors de l'enterrement du supporter du MCO décédé suite à l'accident de route dont a été victime un groupe de fans oranais après le match à Tizi-Ouzou dimanche dernier, le wali d'Oran, Mouloud Cherifi, a été interpellé par de nombreux supporters lui demandant d'intervenir pour nommer un comité de sauvetage et limoger le coach français qui serait également décrié par ses joueurs mêmes à cause de sa stratégie "ultra-défensive", indique-t-on.

Quant à l'ASMO, la situation se présente sous de meilleurs auspices, puisque la formation de M'dina J'dida pourrait bien assurer son maintien dès dimanche prochain à l'occasion de la réception de l'Amel Boussaâda, dans le cadre de la 29e et avant-dernière journée de Ligue 2, si elle remporte les trois points de la victoire.

Cependant, aux yeux des autorités locales, le bilan de cette équipe est négatif sur toute la ligne, vu que l'objectif tracé en début de saison était de décrocher l'une des trois premières places donnant accès à l'élite.

Là aussi, les dirigeants sont au box des accusés, à cause notamment de leur mauvais casting, aussi bien en matière de joueurs que d'entraîneurs.

A l'approche de la fin de saison, c'est tout Oran, privé de titres depuis la dernière consécration du MCO en Coupe d'Algérie en 1996, qui croise les doigts de peur de voir les Mouloudéens subir le même sort d'il y a 11 ans quand l'équipe avait rétrogradé au deuxième palier, tout en priant pour que la délivrance à l'ASMO ait lieu dès dimanche prochain.

Algérie

L'Algérie contribue de façon considérable au développement de l'énergie en Afrique

L'Algérie contribue de façon considérable au développement de l'énergie sur le… Plus »

Copyright © 2019 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.