26 Avril 2019

Cote d'Ivoire: 3 groupes parlementaires en colère - Le député Abdoulaye Sidibé - "Pourquoi le président Soumahoro a raison"

Les groupes parlementaires Pdci-Rda, Rassemblement et Vox Populi étaient face à la presse le mercredi 24 Avril 2019 au siège de la permanence du député de Cocody Yasmina Ouégnin, dénoncer le mode de répartition proposé par Amadou Soumahor pour la formation du bureau de l'Assemblée nationale.

Selon Yasmina Ouégnin de Vox populi, le Président de l'Assemblée nationale Amadou Soumahoro refuse d'appliquer les textes qui régissent la formation du bureau de l'institution. Elle a révélé que 04 postes ont été proposés à l'ensemble des 3 groupes parlementaires qui constituent 94 députés.

Les 22 postes (sur 26) qui restent soit 85% vont revenir au Rhdp. "Il serait incroyable de demander aux citoyens de respecter la loi alors que les députés eux-mêmes qui sont censés être le législateur ne respectent pas les textes dont ils se sont librement dotés.

Le règlement de l'Assemblée nationale a été violé puisque le bureau devait être mis en place depuis le 07 Avril 2019.

Le bureau est l'organe de direction. Ce bureau n'est pas à quémander. Toutes les mouvances, tous les courants politiques de l'Assemblée nationale doivent y figurer. Nous sommes fatigués de ces violations incessantes, répétées de notre constitution, de notre règlement, de nos lois" a-t-elle déploré.

Maurice Kakou Guikahué, Président du groupe parlementaire Pdci a précisé que le bureau de l'Assemblée nationale est différent du cabinet. La formation du bureau, selon Guikahué s'enracine dans la constitution et ne peut fonctionner , au gré des humeurs du président de l'institution.

"Le Président de l'Assemblée nationale est un député, et l'ensemble des députés le choisissent comme leur président. Il est député comme tous les députés. Il n'est pas un super député. Mais on lui a donné des prérogatives.

Il a été élu et en tant qu'administrateur de l'institution, il a droit à un cabinet qu'il forme et l'institution Assemblée nationale a droit à un bureau. Je prends la parole pour vous dire de faire la différence.

Nous ne sommes pas en train de parler de la formation du cabinet du président de l'Assemblée nationale qu'il forme comme il veut et met qui il veut. Nous discutons du bureau de l'Assemblée nationale qui répond à des règles.

Ce sont des pratiques écrites. Depuis le retour au multipartisme où il y a des groupes parlementaires, c'est surtout selon le poids des députés des groupes parlementaires qu'on fait la répartition et en plus, il est écrit dans les textes que lorsqu'il y a un groupe parlementaire qui est indépendant, les indépendants ont toujours droit à un poste. Il faut que tous les groupes parlementaires soient représentés dans le bureau en fonction de leurs poids" a soutenu le secrétaire exécutif du Pdci.

Il poursuit : "Dans tous les cas, le groupe parlementaire le plus important qui est Rhdp a un nombre supérieur de membres dans le bureau. Or ici les places qu'ils s'arrogent représentent 85%du poids de l'Assemblée.

Nous ne sommes pas en train de quémander quoi que ce soit, c'est un droit. Ce sont des usages dans toutes les démocraties.

Nous représentons 37% du poids de l'Assemblée. Si la situation reste en l'état, on va aviser. Le règlement de l'Assemblée nationale a été validé par le conseil constitutionnel, donc si vous violez le règlement, vous violez la constitution".

Joint pour réagir sur la question, le député d'Adjamé Abdoulaye Sidibé membre du Rhdp a justifié l'attitude du président de l'Assemblée nationale, en ces termes : « D'abord, est ce que ces gens connaissent la honte ?

Sinon quelqu'un que vous avez refusé de voter, et que vous n'avez pas voté, qu'est-ce que vous allez faire dans son bureau ? Vous étiez là, vous les journalistes lorsqu'ils avaient boycotté (l'élection du Président de l'Assemblée nationale, Ndlr ) . Ils ont dit qu'ils ne reconnaissent pas le Président.

Mais le Président est gentil de leur proposer des postes. Vous n'avez pas participé à une élection, et vous partez même en conseil constitutionnel. Vous avez refusé de venir dans la salle parce que vous ne reconnaissez pas le monsieur.

Et nous voulons faire le bureau, vous venez, et on vous donne des postes, vous trouvez que ce n'est pas suffisant. Qu'est-ce que sait que ça ? Je me demande si les gens ne marchent pas sur leur tête. Parce que je ne comprends plus d'où vient la politique de la Côte d'Ivoire.

Le score qu'on vous a donné il faudrait que vous le preniez. On va vous donner pour que vous veniez vous opposer ? Vous voulez qu'on vous donne combien de postes ? Nous sommes 153 et il y'a 11 vice-présidents. C'est le pourcentage, quand tu fais 153 divisé par 11, nous aurons combien de postes ?

Tu prends le nombre de bureau, secrétaire de bureau, nous avons 12 secrétaires de bureau et 153 divisé par 12 nous aurons combien de postes ? C'est mathématique, nous avons droit à au moins 9 vice-présidents sur les 11 vice-présidents. Sur les 12 secrétaires nous avons droit à au moins 9 secrétaires de bureau.

Il y' a 6 groupes parlementaires à l'Assemblée, rassemblés dans le Rhdp. Eux, ils ne sont que 3 et les autres groupes parlementaires ? Ce qui veut dire que ce qu'ils disent est faux. Parce que c'est 3 groupes parlementaires qui se réunissent pour réclamer ça et à eux seuls on leur donne 4 postes et les autres groupes parlementaires on leur donne combien ? Les autres groupes existent..

Il y avait des groupes qui étaient là mais qui n'avaient pas de vice-président. Est-ce que Vox populi et autres avaient des vice-présidents ? Le RACI est un groupe parlementaire qui vient d'être créé, et ils ne sont que 16, pourquoi leur donner un poste de vice-président ? Nous, nous sommes 153.

Amadou Soumahoro est tellement bon qu'il donne un vice-président au PDCI malgré ce qu'ils ont fait. Vox populi n'avait pas de vice-président sous l'ère Soro. Le groupe parlementaire PDCI a 67 membres sur 253 députés.

Ils ont un vice-président. Quand on fait le calcul, nous nous avons 62%, le PDCI a 27%. Il faut qu'on vous explique comment l'attribution des vice-présidents se fait. Le bureau est désigné à l'issue d'une élection selon les textes.

Si nous voulons procéder par élection ils n'auront aucun poste. C'est pour que l'Assemblée nationale puisse refléter la diversité qu'on négocie pour que chaque groupe soit représenté. Ils ne connaissent pas la honte.

Est-ce qu'ils ont participé à l'élection du Président de l'Assemblée nationale ? Tu n'as rien fait, quel bénéfice cherches-tu ? Ils étaient en train de marcher au Plateau le jour des élections. Ils sont allés au Conseil Constitutionnel ».

Cote d'Ivoire

Le président du Sénat change de camp

En Côte d'Ivoire, c'est un nouveau coup dur pour le PDCI à un an et demi de la présidentielle. Le… Plus »

Copyright © 2019 L'Intelligent d'Abidjan. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.