Madagascar: Assainissement du transport suburbain - Mise en place en bonne voie du dispositif

La ligne D a été choisie par les parties prenantes pour initier le projet pilote d'assainissement du transport.

Les bonnes pratiques dans la mise en place du dispositif d'assainissement du transport suburbain de la capitale vont être appliquées à toutes les lignes de transports urbains et suburbains du pays.

Pilote. La ligne de transport suburbain D l'est. Elle qui relie divers quartiers de la capitale dans le projet d'assainissement mis en place par le ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie en collaboration des diverses parties prenantes dans le domaine du transport suburbain d'Antananarivo. « Un projet qui devrait être opérationnel cette année » selon les dires du ministre des Transports Joël Randriamandranto au Tana Waterfront Ambodivona hier. Interrogé sur les tenants et aboutissants du projet en question, le ministre d'expliquer que « le projet s'annonce comme une alternative aux problématiques des transports urbains et suburbains du pays. Des problématiques qui sont connues et qui sont plus ou moins les mêmes d'une ligne à l'autre« . Divers changements vont être menés dans le cadre du projet pilote d'assainissement du transport. Le respect des cahiers de charges par les transporteurs et les coopératives de transport prend la tête de la longue liste de changement à adopter. « Les parties prenantes s'attellent actuellement à concevoir une grille de sanctions à appliquer aux transporteurs qui ne respectent pas leurs cahiers de charges. Une initiative qui met en avant les idées et propositions des coopératives« , a-t-on fait savoir hier. Des campagnes de communications menées dans les bus seront également initiées pour informer les usagers des cahiers de charges des lignes empruntées. « Une façon devant permettre un total respect de la loi et des règlements en vigueur sur le transport« .

Qualité de service. Des efforts menés par l'ancien pouvoir ont apporté leurs lots de résultats positifs dans la gestion des transports urbains et suburbains. Des efforts qui n'ont toutefois pas soutiré les usagers de la situation de « victimes du système » dans lequel les usagers sont piégés par l'oligopole des opérateurs pétroliers et les tentatives de survis des coopératives de transports. Le projet pilote initié auprès de la ligne D devrait toutefois permettre d'apporter un brin de nouveauté dans la situation. Entre autres, l'amélioration - tant attendue - de la qualité de service de la part des coopératives, ne serait-ce que, de l'état des véhicules de transports. Le projet entendrait mettre en place un outil d'inventaire des parcs autos des coopératives. Ce qui devrait également aboutir à une initiative de renouvellement desdits parcs. Le ministre Joël Randriamandranto a d'ailleurs fait savoir « l'éventualité de procéder au renouvellement à long terme« . Ce qui correspondrait aux nombreuses attentes des usagers. D'ici là, la mise en place d'un centre d'écoute et conseil, d'un numéro vert serait en cours pour signaler les abus et irrégularités perpétrées par les transporteurs. L'assainissement des transports est un défi d'actualité. Les avancées effectuées dans ce sens ainsi que les acquis ne devraient pas être laissés de côté... ce, même si le pays est réputé être celui de l'éternel recommencement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.