Gabon: Le PAYNCoP présente sa feuille de route au système des Nations-Unies

La Coordination Nationale du Réseau Panafricain des Jeunes pour la Culture de la Paix (PAYNCoP Gabon) a présenté hier, mercredi 24 avril 2019, sa feuille de route devant les représentants du système des Nations Unies au Gabon.

Présidée par le Représentant de l'Unesco, Vincenzo Fazzino, la rencontre a permis à la nouvelle équipe du PAYNCoP Gabon de recueillir les avis et orientations des responsables du système des Nations Unies pour une meilleure collaboration avec ces derniers, compte tenu de la transversalité des questions en matière de promotion de la culture de la paix et la non violence.

Dans son discours de circonstance à l'entame de la cérémonie, Vincenzo Fazzino a salué les efforts des jeunes qui s'activent volontairement pour la promotion de la culture de la paix au Gabon comme partout en Afrique et ailleurs.

Il a réitéré ses félicitations au bureau de la Coordination Nationale pour le dynamisme affiché depuis son élection le 23 février 2019.

Avant la présentation de la feuille de route, le Secrétariat Permanent du Réseau Panafricain des Jeunes pour la Culture de la Paix a d'abord présenté le contexte historique de la création du PAYNCoP avant de rappeler les objectifs de cette organisation panafricaine qui se résument à la promotion de la culture de la paix.

Prenant la parole, Jerry Bibang, le Coordonnateur National du PAYNCoP Gabon a rappelé que la feuille de route présentée s'inscrit dans le cadre de la suite logique du travail entamé par leurs prédécesseurs.

Elle porte sur une période de deux ans (2019-2021) et prends en compte les questions essentiels des jeunes en matière de paix et sécurité au niveau national.

La paix ne se limitant pas à l'absence de guerre, elle implique plusieurs choses à la fois notamment la justice sociale, le respect des droits de l'homme, la démocratie, la pauvreté etc.

Le plan d'action prévoie quatre axes stratégiques notamment la vulgarisation du PAYNCoP, la promotion de la culture de la paix, l'appropriation de la Résolution 2250 (jeunes, paix et sécurité) et la transformation du PAYNCoP en entreprise sociale.

Conscients que la promotion de la culture de la paix passe aussi par la lutte contre le chômage et l'autonomisation économique des jeunes, notre quatrième axe a pour objectifs spécifiques de former les jeunes dans l'entrepreneuriat social et la mise en œuvre de projets de développement communautaires.

Aussi, nous prévoyons la création des activités génératrices de revenus afin d'encourager effectivement l'indépendance financière des jeunes.

Pour la mise en œuvre de cette feuille de route, Plusieurs activités sont programmées avec des cibles multiples et variées notamment les jeunes élèves, les journalistes, les leaders communautaires, les parlementaires, les autorités publiques, les artistes et bien d'autres. Chacun a son rôle à jouer dans ce chalenge, à indiqué le Coordonnateur National.

La cérémonie a enregistré la présence de plusieurs responsables du système des Nations Unies notamment les Représentants résidents du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), du Bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale (UNOCA), de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) ainsi que la Direction générale de la jeunesse, les Fondations Omar Bongo Ondimba et Marcel Doupambi Matoka.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.