26 Avril 2019

Burkina Faso: JNP - L'accessibilité aux informations climatiques, un souhait au Sud-Ouest

Région-hôte de la 21e édition de la journée nationale du paysan (JNP), le Sud-Ouest du Burkina Faso a de nombreuses préoccupations qu'il compte exposer au Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré lors des échanges direct avec les paysans prévus le samedi 27 avril prochain.

Parmi les problèmes rencontrés par les producteurs du Sud-Ouest figure l'insécurité due notamment à la recrudescence des attaques terroristes. « Même si le phénomène n'est pas visible comme dans certaines régions, la psychose règne tout de même chez les populations du Sud-Ouest », souligne le président de la Chambre régionale d'agriculture (CRA) du Sud-Ouest, Dieudonné Somé.

Pour lui, l'impact de ces attaques se répercute négativement sur les activités agricoles. « Le Sud-ouest n'est pas une zone rouge, mais la situation actuelle ne permet pas à nos partenaires de se déplacer sur le terrain », déplore-t-il. Chez les producteurs, les habitudes ont changé.

Ceux qui partaient au champ à 4 H du matin ne le font plus de peur de rencontrer des personnes malveillantes. Dieudonné Somé a donc relevé la nécessité de résoudre les questions sécuritaires pour la relance de la production.

Sur cette question, le président de l'Union provinciale des professionnels agricoles du Poni (UPPAP) Sié Koudepté Hien, par ailleurs représentant de la Confédération paysanne du Faso (CPF), pense que la situation sécuritaire n'est pas alarmante dans sa région.

D'autres soucis majeurs existent notamment l'inaccessibilité des producteurs aux informations météorologiques. Une situation anormale selon lui vu le contexte de changement climatique.

Changer de paradigme

Président de la CRA du Sud-Ouest, Dieudonné Somé

« Les producteurs sont dans les villages et les informations se trouvent en ville. Voilà le paradoxe burkinabè », soutient-il. Il table également sur la non-maîtrise de l'eau. A chaque JNP, dit-il avec un brin d'amertume, la même question revient sans solution.

De son côté, Sié Koudepté Hien appelle à relever un autre défi non moins important qu'est le faible niveau d'équipement des producteurs. Il reconnaît que la région est mieux arrosée par rapport à d'autres.

Cependant, note-t-il, la mauvaise répartition spatio-temporelle des pluies influe négativement sur la production. Dieudonné Somé décrit la situation des producteurs du Sud-Ouest en ces termes : « Ils travaillent 3 mois pour se nourrir 12 mois ». Le vœu pieu des producteurs du Sud-ouest, c'est qu'à l'issue de cette JNP il y ait un changement, tant à leur niveau que chez les décideurs.

«On ne peut pas relever les défis de la sécurité alimentaire en ayant les mêmes habitudes et pratiques qu'un producteur de 1960.

Il faut un réel changement », assure pour sa part M. Hien. A l'en croire, la modernisation des moyens de production, et surtout la formation des producteurs pour une maîtrise des techniques agricoles, s'imposent.

C'est en cela qu'ils pourront s'adapter au changement climatique, croit-il savoir. S'agissant de la maîtrise de l'eau, Sié Koudepté Hien pense à la réalisation d'infrastructures hydrauliques.

Pour ce producteur, un autre défi qu'il va falloir nécessairement relever afin de booster la production au Sud-ouest est la résolution des problèmes fonciers.

Les deux interlocuteurs fondent l'espoir que les attentes des producteurs du Burkina Faso en général et celles du Sud-ouest en particulier seront prises en compte à l'issue des échanges avec le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Burkina Faso

Le Syntsha menace de boycotter les gardes et permanences du 25 mai au 3 juin prochain

Le Syntsha par la voix de son secrétaire général, Pissyamba Ouédraogo, dit ne pas comprendre… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.