25 Avril 2019

Algérie: Ressources hydriques dans le sud, un problème de qualité

Alger — Le ministre des Ressources en eau, Ali Hamame, a relevé jeudi à Alger l'urgence d'améliorer la distribution de l'eau potable dans les wilayas du sud, soulignant que le problème des ressources hydriques dans ces régions n'est pas quantitatif mais qualitatif.

S'exprimant lors d'une rencontre sur l'état du service public de l'eau et de l'assainissement dans les wilayas, a laquelle ont assisté les cadres du secteur des Ressources en eau et des établissements de gestion comme l'Algérienne des eaux (ADE) et l'Office national de l'assainissement (ONA), le ministre a affirmé que "la ressource en eau est disponible dans les régions du sud, mais elle renferme un taux élevé de salinité".

Il a, par ailleurs, assuré que le problème était pris en charge par son secteur, en citant, dans ce sens, les 20 stations de déminéralisation réparties à travers différentes wilayas du sud, dont 19 sont opérationnelles. La vingtième station devrait, quant à elle, entrer en service dans les prochaines jours.

Le ministre a expliqué que les populations de ces régions sont alimentées à partir des réserves d'eau de nappes phréatiques et que les travaux réalisés pour l'exploitation de ces eaux ont été faites sur la base d'études techniques.

"L'objectif c'est d'éviter toute incidence environnementale sur les eaux souterraines, dont certaines ne sont pas renouvelables", a-t-il souligné.

Concernant le service de l'alimentation en eau potable, M. Hamame a assuré que 95 % des populations de ces régions sont alimentées quotidiennement, mise à part quelques wilayas qui connaissent des pénuries.

"Cette rencontre a été l'occasion pour nous d'évaluer la situation du service public de l'eau et de l'assainissement dans ces régions afin d'identifier les wilayas et communes déficitaires en eau potable. Mais il s'agit également, d'aider celles qui affichent une insuffisance dans la collecte et le traitement des eaux usées", a-t-il déclaré à la presse en marge de la rencontre.

La réunion a également permis d'examiner les opérations d'amélioration inscrites dans le programme d'alimentation en eau potable, ainsi que leur état d'avancement et les contraintes rencontrées dans leur mise en œuvre, ainsi que les voies et moyens de les lever, selon le premier responsable du secteur.

Quant aux appréhensions concernant le déficit de la ressource hydrique notamment durant le mois de Ramadhan et la saison estivale, deux périodes marquées par des pics de consommation, le ministre a assuré que tous les moyens ont été mobilisés pour renforcer la disponibilité de l'eau potable dans l'ensemble des régions du pays tout au long de ces périodes.

"Nous rassurons les citoyens que les barrages sont remplis à 70 % et que les eaux souterraines sont disponibles", a-t-il ajouté.

Au terme de cette réunion, tenue au siège de son département, le ministre a recommandé à ses cadres d'établir des plannings de rattrapage pour les projets qui enregistrent un retard dans leur exécution et à renforcer la coordination entre les différents services intervenants.

Pour préserver la ressource hydrique, le ministre a recommandé de lutter contre les pertes d'eau et les branchements illicites.

Concernant la lutte contre les maladies à transmission hydrique (MTH), M. Hamame a insisté sur la mise en œuvre de mesures nécessaires pour les prévenir notamment par le nettoyage et la javellisation des réservoirs.

Algérie

Saint-Louis - Amertume et tristesse chez les supporteurs des Lions

L'amertume et la tristesse dominaient chez les supporteurs des Lions du football venus suivre la finale de la Coupe… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.