Sénégal: 3e journée nationale de commémoration de l'abolition de l'esclavage, samedi

Dakar — Le mouvement "Africa rising" célèbre samedi à Dakar la 3e journée nationale de commémoration de l'abolition de l'esclavage, annonce un communiqué transmis à l'APS.

La manifestation est prévue à 14 h à l'Hôtel de Ville de Dakar sur le thème : "Face à l'esclavage moderne : plaidoyer pour la criminalisation".

Le mouvement rappelle que le Sénégal a voté en 2010, une loi "ayant déclaré la traite des noirs et l'esclavage crimes contre l'humanité" et la ville de Dakar est "la 1ère capitale africaine à s'arrêter pour un temps de souvenir, de réflexion, de combat et de partage d'une histoire" de l'esclavage.

"Pour en assurer la continuité et le relier aux problématiques contemporaines de défense des droits humains, la réédition de cette manifestation témoigne de notre capacité à tirer les enseignements de ce crime contre l'humanité", indiquent les organisateurs.

Selon eux, "cette journée nationale du 27 avril 2019, au-delà du crime contre l'humanité qu'elle sanctionne, donne l'occasion aux humanistes sénégalais de réaffirmer leur détermination et leur engagement pour la promotion et la défense des valeurs humanistes".

"Cette journée sera l'occasion d'un plaidoyer pour que la traite des noirs et l'esclavage soient déclarés crimes contre l'humanité par tous les pays africains. Le devoir de mémoire que porte l'Afrique sur l'esclavage intercontinental et industriel des siècles précédents ne saurait s'affranchir de son devoir d'agir pour ceux qui aujourd'hui, au XXIème siècle, continuent de souffrir de l'esclavage", estiment-ils.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.