Sénégal: Kaolack / Autorisations de distribution des semences par la Sonacos - La Fnosp/T dans tous ses états

La délivrance de permis de livraison autrement appelés notifications à certains privés que la Sonacos s'est livrée ces jours derniers dans le but d'anticiper sur la campagne de mise en place de semences, sans les opérateurs membres de leur organisation, est mal accueillie par la Fédération nationale des opérateurs, stockeurs privés et transporteurs (Fnosp/T).

Très indignés contre ces manœuvres qu'ils considèrent comme «fraudes» par rapport aux mesures et dispositions de l'Etat qui veut que toute opération de distribution de semences au Sénégal, doit se tenir sur la base de la carte variétale et la disponibilité de semences certifiées, les opérateurs proches de la Fnosp/T appellent ainsi l'Etat à arrêter d'urgence cette campagne d'anticipation savamment orchestrée par la Sonacos, sans connaître les véritables conséquences que cela augure. Lors d'une rencontre ouverte hier, jeudi 25 avril, à la presse, l'antenne régionale de la Fnosp/T, par la voix de son porte-parole, Ibrahima Dieng (Baye) en a fait état et lancé une citation directe au Ministre de l'Agriculture et le directeur de la Sonacos, nouvellement nommé.

Ainsi, pour les protégés du président El Hadji Bou Goumbala, «la Sonacos qui ne dispose aujourd'hui que de semences écrémées n'est plus en mesure de diriger des opérations de distribution des semences devant des organisations d'opérateurs bien structurées et prêtes à débiter exclusivement que de graines certifiées. Apparemment la Sonacos pouvait s'offrir ce privilège si elle avait dans ses hangars des semences en phase avec l'option politique du gouvernement en matière de semences. Autrement dit, faire disposer à nos braves producteurs que la meilleure qualité de semences et en fonction de la carte variétale».

Cette rencontre qui intervient quelques semaines après la constitution du nouveau gouvernement et moins de 24 heures après la nomination de Modou Diagne Fada à la tête de la société nationale de commercialisation des Oléagineux au Sénégal (Sonacos) a toutefois été l'occasion pour les opérateurs privés de poser leurs attentes face à ces deux investitures.

Ainsi, ils invitent respectivement leurs deux répondants «à la vigilance dans un secteur complexe, mais facile à diriger, mais surtout éviter les personnes de mauvaise foi, toujours imbues de la volonté de nuire la bonne marche des activités».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.