Afrique: CAF CL - Le tenant revanchard contre Mazembe

Espérance-Mazembe a également un air de retrouvailles entre deux vieux clients de la Ligue des champions CAF Total qui se connaissent parfaitement.

Tout comme pour l'autre demi-finale de la veille Wydad Casa-Mamelodi Sundowns, cette affiche a tous les airs d'un rendez-vous rituel sur fond de revanche pour l'une ou l'autre équipe.

Six fois, les chemins des deux protagonistes s'étaient croisés avec un bilan équilibré: deux victoires pour chaque équipe, et deux nuls.

Pourtant, sans évoquer leurs confrontations dans les phases de poules, le souvenir de la finale 2010 qui a tourné au cauchemar pour le champion de Tunisie (défaite 5-0 à Lubumbashi, 1-1 à Radès) est toujours vivace.

Forcément, le tenant du titre aura à cœur de prouver qu'il ne méritait pareille correction d'autant qu'il a su remonter la pente en empochant depuis deux éditions de Ligue des champions en 2011 et 2018.

Pourtant, cette demi-finale aller voit le club de Bab Souika privé de nombreux titulaires: le gardien Rami Jeridi, le défenseur axial Mohamed Ali Yaâkoubi, l'avant-centre Junior Lokosa, et probablement l'ailier Anis Badri. En revanche, il récupère son capitaine Khelil Chammam qui composera avec Chamseddine Dhaouadi une charnière défensive fort expérimentée.

« Ne pas aller à Lubumbashi avec un but ou plus dans notre cage »

Dans sa conférence de presse d'avant-match, l'entraineur adjoint de l'EST, Mejdi Traoui a tracé la feuille de route pour ses poulains.

"Il faut à tout prix éviter d'encaisser un but à domicile, c'est la clé de la réussite, insiste-t-il. Pour préserver nos chances au match retour, il est important de ne pas aller à Lubumbashi avec un but ou plus dans notre cage. En parallèle, nous devons faire preuve de réalisme en concrétisant notre suprématie. Nous devons priver Mazembe d'espaces afin de ne pas le mettre dans sa posture préférée: la contre-attaque. Malgré les quatre absences que nous déplorons, je suis sûr que ceux qui les remplaceront se donneront à cent pour cent. Certes, nous négocions un dernier virage où nous disputons un match tous les trois jours. Et cela n'est pas évident. Toutefois, en cette année du centenaire du club, il nous faut gagner le maximum de titres. Pourvu que la motivation et la concentration soient intactes !. Si on est dans un bon jour, et que nous respectons l'équilibre indispensable dans le jeu, il n'y a pas de raison pour ne pas passer ce tour, et pour ne pas remporter ce classico traditionnel du football continental", conclut l'assistant de Moine Chaâbani.

« Il suffit juste d'avoir le mental de 2010 pour faire la différence »

De son côté, le TP Mazembe se trouve à Tunis depuis mercredi matin avec la réputation sulfureuse de bourreau d'une autre équipe tunisienne, le Club Africain, écrasé au stade Kamalondo (8-0) en phase de poules.

La délégation congolaise, forte de vingt joueurs ne craint pas particulièrement la pression des 30 mille supporters sang et or attendus à Radès. Les Corbeaux paraissent en effet déterminés à accrocher une nouvelle étoile sur leur maillot.

Patou Kabangu, qui forme avec Jean Kasusula, Joël Kimwaki et Déo Kanda le quatuor de rescapés de la confrontation de 2010 trouve que la cuvée actuelle est encore plus forte que celle qui a assommé son adversaire en finale aller le 31 octobre 2010.

"Dans le groupe de 2010, il y avait du talent mais pas en grand nombre comme aujourd'hui, a-t-il confié. Dans l'ensemble, l'effectif était moyen mais avec une bonne organisation et un très gros mental sur le terrain. Cette saison, il y a un peu de tout dans le groupe, de la jeunesse, du talent et de l'expérience. Face à l'Espérance ce samedi à Radès, il suffit juste d'avoir le mental que nous avions en 2010 pour faire la différence. Ce ne sera pas facile, je le sais, mais commençant par moi, je travaille dur pour sortir le grand jeu. Neuf ans après, je rêve qu'on parle des belles prestations de Patou Kabangu comme on l'a fait à l'époque. Comme tous les joueurs qui ont effectué ce voyage, je suis très motivé de jouer l'Espérance, je ne pense qu'au match".

L'affiche EST-TPM devenue un classique du sport-roi dans notre continent promet un bras de fer où on ne se fera aucun cadeau.

*Samedi 27 avril 2019-Demi finale aller de la Ligue des champions de la CAF Total

Stade de Radès, 17H, Espérance Sportive de Tunis (Tunisie)-Tout-Puissant Mazembe (RD Congo)

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: CAF

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.