Afrique: Le Sénégal s'achemine vers la livraison de produits médicaux essentiels par drone

Inauguration d’un centre de distribution des drones livrant des produits médicaux essentiels, le mercredi 24 avril 2019 à Omenako, localité située à 70 kilomètres d’Accra (Ghana)

La méthode de livraison des produits médicaux par drone intéresse beaucoup le Sénégal. Le pays y travaille depuis plus d'un an avec la société américaine Zipline International.

Le communiqué qui donne l'information souligne que c'est dans ce cadre qu'une importante délégation sénégalaise composée en partie de responsables du Ministère de la santé s'est rendue, le mercredi 24 avril 2019 à Omenako, localité située à 70 kilomètres d'Accra (Ghana).

C'était pour prendre part à l'inauguration d'un centre de distribution de ces drones dont la principale fonctionnalité est de livrer des produits médicaux essentiels, lit-on dans le document.

Avant de préciser que cette technologie va occasionner un gain de temps, d'argent et surtout sauver plus de malades qui sont dans des états critiques.

Le Pr Mamadou Beye, Chef de la délégation sénégalaise, à travers la même source, se confie : « Avec Zipline, on est en train de travailler depuis plus d'un an pour essayer de partager l'expérience sur l'utilisation des drones par rapport à la distribution de certains produits d'urgence mais aussi de voir comment et dans quelle condition utiliser cette technologie pour améliorer l'offre de service en matière de soins ».

Pr Beye qui est par ailleurs le Directeur du service d'aide médicale urgente national (S. A. M. U.) juge cette technologie très pertinente vu la concentration de tous les grands centres hospitaliers et médicaux à Dakar.

« L'utilisation des drones serait une très bonne chose pour la distribution de certains produits rares dont le sang, le plasma frais congelé, certains nouveaux médicaments qui sont très chers qui pourraient être centralisés et distribués en cas de besoin et dans des délais compatibles. Je pense que ça peut être une très belle expérience ».

Le Pr Awa Oumar Touré Fall, responsable Au Centre National De Transfusion Sanguine, pour sa part, pense que : « Avec cette technologie qu'offre Zipline, on pourra faire parvenir le sang au lieu indiqué et en un temps record pour sauver les malades ».

A son avis, « Ce sera un grand apport pour le Sénégal si l'on constate le problème de mobilité à Dakar mais aussi l'enclavement de certaines localités de l'intérieur du pays ».

Abondant dans le même sens, rapporte le communiqué, la Représentante de Zipline Afrique Francophone, Mme Hadiatou Barry, estime que cette technologie doit intéresser tout pays avec une inefficience dans la chaine d'approvisionnement en produits de santé.

La même source fait savoir ainsi qu'après le Rwanda où cette technologie a beaucoup aidé surtout dans les zones montagneuses ou les régions enclavées, cette société américaine confirme son ambition de conquérir le marché africain avec ce premier site de distribution installé à Omenako, à 70 kilomètres d'Accra.

En attendant de toucher d'autres pays qui sont en considération dont le Sénégal, poursuit-il, Zipline compte construire trois autres centres au Ghana d'ici la fin de l'année pour élargir l'offre de couvrir le maximum de districts sanitaires. Ensemble ces quatre centres couvriront 2 000 structures sanitaires.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.