28 Avril 2019

Afrique: CAN U17 - L'une des compétitions les plus relevées dans cette catégorie d'âge (Entraîneur de l'Angola)

interview

L'entraîneur portugais de l'Angola, Pedro Soares Gonçalves pour sa grande première sur un banc dans une CAN, souligne le niveau relevé de cette CAN U17 qui explique selon lui les résultats des sélections africaines dans les phases finales de Coupe du monde.

Après avoir remporté la COSAFA, vous voilà médaillé de bronze à la CAN U17, que ressentez-vous ?

Je peux assurer que je suis un technicien comblé d'avoir réussi une telle performance dans une compétition aussi relevée.

Ce n'est pas à moi tout seul mais aussi le travail de mon staff, de toutes les personnes qui ont permis à ces jeunes footballeurs angolais d'atteindre ce niveau. J'ai une pensée pour toutes ces personnes qui m'ont aidé à être à ce niveau.

Oui, on peut dire que nous avons fait du bon boulot et après bravo aux joueurs d'avoir été réceptifs durant tout le tournoi. Et je suis d'autant plus fier que nous avons obtenu ce résultat dans une compétition très relevée.

J'ai assisté à des compétitions de jeunes dans mon pays (Portugal) mais cette CAN U17 est l'une des plus relevées à laquelle j'ai eu la chance de participer.

Je comprends mieux les performances des jeunes Africains en compétition mondiale. Et à la prochaine coupe du monde, je parie que l'Afrique sera bien représentée.

Comment gère-t-on une sélection de jeunes comparée à des équipes seniors ?

C'est totalement différent même si chez les professionnels aussi on doit aimer ses joueurs pour qu'ils vous le rendent sur le terrain.

Au niveau des jeunes, il faut être très attentif au moindre détail, leur montrer beaucoup d'amour en dehors et sur le terrain. Ils sont très sensibles et il ne faut pas oublier tout ce qui se dit autour d'eux.

Ils peuvent prendre facilement la grosse tête et perdent le fil. Donc, il faudrait leur montrer de l'amour, être un pédagogue, un enseignant, un père de famille à la fois sans oublier que vous êtes là pour les aider à grandir.

 Au niveau des petites catégories, y a-t-il toujours cette pression du résultat ?

Bien sûr mais c'est à l'entraîneur d'être assez clairvoyant pour expliquer à la Fédération de football que l'objectif, est de faire grandir ses joueurs.

Les Fédérations ne tiennent comptent que des résultats présents mais le plus important est de faire progresser une génération.

Il est vrai que les deux ambitions doivent aller de pair mais le plus important, c'est de voir ces jeunes footballeurs progresser et les voir assurer la relève.

Souvent, les entraîneurs étrangers en Afrique sont obnubilés par les sélections A, vous êtes une exception ?

Non quand j'ai décidé de venir en Angola, il y a trois ans, j'avais déjà une expérience au Sporting de Portugal.

En Angola, j'ai dirigé pendant trois ans l'académie du Primeiro d'Agosto mais à un certain moment, j'ai pris le parti de voir autre chose et c'est à ce moment que cette opportunité de diriger la sélection U17 s'est offerte à moi.

Et actuellement, je suis un homme et un technicien comblé avec les résultats de ce groupe qui n'a pas encore atteint sa vitesse de croisière.

 Il n'y a pas que ce résultat collectif mais vous nous avez révélé des pépites comme Zito ?

C'est clair que c'est la tête de file de ce groupe. Quand on le voit jouer, on remarque tout de suite que c'est d'un autre niveau.

Mais nous devons l'aider, c'est un footballeur en devenir, il est loin d'être un produit fini et on doit faire très attention en raison des nombreux compliments qui arrivent à gauche et à droite. Tout le monde est prêt à l'aider pour qu'il puisse continuer sur sa progression.

Mais il n'y a pas que lui dans ce groupe, il y a aussi Capita Osvaldo Capemba (4 buts) qui devrait finir meilleur buteur du tournoi.

Oui, il y a des individualités mais le groupe est bon et très réceptif et je suis heureux d'annoncer que l'Angola tient une belle relève pour les prochaines années.

 Avec ce résultat, croyez-vous que les autorités angolaises seront plus réceptives au sort des petites catégories ?

J'en suis convaincu. Cette performance est suivie partout dans le pays. C'est une belle performance des joueurs, du staff, de la Fédération de football mais aussi de l'ensemble du football angolais.

Avec cette génération, il est clair que le meilleur est à venir et la perspective de jouer une coupe du monde ne peut rester personne indifférent au pays.

Oui, avec cette génération, on tient un bon filon et la petite catégorie doit dans son ensemble bénéficier de cette vitrine pour bénéficier du soutien de l'ensemble du pays.

Angola

L'Angola dans le groupe D de la course à la CAN2021

L'équipe angolaise de football fait partie du groupe D des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: CAF

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.