Bénin: Tension politique - Le pouvoir rassure

Bureau de vote numéro 3 de l'école primaire publique d'Ouenlinda.

Pour la première fois, des élections se tiendront sans l'opposition qui dénonce une mascarade électorale bien planifiée par le pouvoir. Celui-ci est soupçonné d'avoir délibérément exclu les opposants du futur parlement.

Ce vendredi au Bénin marque le dernier jour de campagne pour les élections législatives très controversées du 28 avril.

Le scrutin est organisé sur fond de tension politique. L'opposition est exclue et depuis, des menaces de violences ne cessent de planer sur la tenue de ces élections.

Joint, le ministre béninois de la Justice, Sévérin Quenum, rassure pourtant que le gouvernement s'emploie à ce que le scrutin de dimanche se déroule dans les meilleures conditions de sécurité possibles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.