28 Avril 2019

Cote d'Ivoire: Recensement des entreprises industrielles et établissements - L'opération a été officiellement lancée le 24 avril

L'auditorium de la Primature a servi de cadre à la cérémonie officielle présidée par la ministre du Plan et du Développement.

La ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba, a procédé hier à l'Auditorium de la Primature, au lancement officiel de l'opération de recensement des entreprises industrielles et établissement de Côte d'Ivoire (Reeie-Ci).

L'opération est financée par la Banque africaine de développement à travers le Projet d'appui à la gestion économique et financière (Pagef), à hauteur de plus de 1,66 milliard de FCfa.

La phase de collecte se déroule de mai à août. Elle vise à constituer une base de données géo-référencée, une cartographie et un répertoire des entreprises et établissements dans le pays.

Il s'agit également d'élaborer le logiciel de gestion dudit répertoire comportant des statistiques économiques, financières et des informations diverses.

À terme, les données structurelles nécessaires aux travaux de changement de l'année de base des comptes nationaux devront être disponibles en plus d'un rapport global du processus.

C'est en cela que Nialé Kaba a invité les chefs d'entreprises à réserver un bon accueil aux 120 agents recenseurs - dirigés par 40 chefs d'équipe - et de fournir les informations recherchées.

Pour sa part, le ministre du Commerce, de l'Industrie et de la Promotion des Pme, Souleymane Diarrassouba, s'est engagé à apporter tout le soutien de son Département à la collecte des informations.

D'autant plus que son ministère « est le plus grand bénéficiaire » de l'opération, notamment dans la mise en œuvre de sa stratégie de développement des entreprises dans le cadre de la transformation structurelle de l'économie voulue par le Chef de l'Etat à travers l'industrialisation. Souleymane Diarrassouba a également dit toute la confiance qu'il met dans le Reeie-Ci et l'impact qu'il aura sur le secteur industriel dans un contexte de mise en place de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf), grâce notamment à une production plus élaborée.

Suite aux remerciements exprimés par les deux membres du gouvernement, N'Guessan Serge Marie, Dga de la Banque africaine de développement (Bad) pour l'Afrique de l'Ouest, a réitéré le soutien de son institution au financement du Pnd 2016-2020. En outre, il a souhaité une accélération du processus.

N'Guessan Serge Marie a aussi félicité la Cellule technique de coordination du Pagef (financé à hauteur d'environ 14 milliards de FCfa) et l'Institut national de la statistique (Ins) à travers leurs deux responsables, en l'occurrence, Bamba N'galadjo et N'Guessan Doffou. Le Dg de l'Ins a promis de conduire le processus dans le délai imparti et conformément aux engagements pris devant la Bad.

Cote d'Ivoire

Un nouveau code pour reboiser et encadrer l'agroforestière

La Côte d'Ivoire vient d'adopter un nouveau code forestier, un arsenal destiné à reboiser un pays… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.