Afrique de l'Ouest: BRVM - La filiale burkinabé du groupe Bank Of Africa enregistre une bonne dynamique opérationnelle en 2018

Selon le rapport d'analyse boursière de l'Agence panafricaine de notation basée à Abidjan Bloomfield Investment la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) a terminé la semaine du 23 au 26 Avril en hausse, en affichant 169,59 points pour l'indice BRVM 10 (+0,90%) et 176,31 points pour l'indice BRVM Composite (+1,45%).

La capitalisation boursière du marché des actions s'établit à 5 250 milliards de francs CFA. Les transactions en valeur du marché des actions s'établissent à 1 653 millions de francs CFA en fin de semaine, portées principalement par les secteurs « Services Publics » (34%) et « Finances » (52%).

Le titre VIVO ENERGY CI réalise la plus importante progression du marché avec un gain de 22,22%, tandis que le titre NEI-CEDA CI affiche la plus forte baisse avec une chute de 20,27%.

Sur le marché des matières premières, le cours du pétrole brut se contracte, terminant la semaine en baisse de 1,92% ; tandis que le cours du caoutchouc affiche une reprise, avec une hausse de 2,30% en une semaine.

La filiale burkinabé du groupe Bank Of Africa a enregistré une bonne dynamique opérationnelle en 2018, avec une hausse annuelle de 8,2% des ressources collectées et de 20,7% des crédits accordés.

Les performances financières au titre du même exercice sont également ressorties meilleures comparativement à 2017.

En effet, le produit net bancaire de BOA Burkina Faso et son résultat net ont progressé respectivement de 9% (à 39,6 milliards de FCFA) et 36% (à 17,3 milliards de FCFA).

Sur le marché boursier, l'évolution du cours du titre BOA BF semble avoir été en partie influencée par la situation sociopolitique et sécuritaire au Burkina Faso. Le pays fait l'objet d'attaques de plus en plus fréquentes, dont la plupart sont qualifiées de terroristes.

Le 31 décembre 2018, l'état d'urgence a été décrété dans plusieurs provinces ; tandis qu'en janvier 2019, les ministres de la défense et de la sécurité ont été remplacés à la suite d'un remaniement ministériel.

Ainsi, dès l'entame de l'année 2019, le prix de l'action BOA BF s'est contracté de 25% pour atteindre 3 900 FCFA au 17 janvier. Le cours du titre s'est par la suite relevé et termine cette semaine à 5 000 FCFA, soit une baisse de 3,85% par rapport à sa valeur à l'entame de l'année.

La capacité de résilience de la BOA Burkina Faso dans un contexte sécuritaire fragile, son adaptation à la réglementation bancaire de plus en plus exigeante et le soutien du groupe BOA pourraient selon l'économiste en chef de Bloomfield Investment , lui permettre de réaliser de bonnes performances sur le moyen terme et porter le titre sur le marché boursier.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Economie, Affaires et Finance

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.