Congo-Kinshasa: Une nouvelle Asbl dénommée "ASAFATSH" voit le jour

Soutenir les actions du Chef de l'Etat, favoriser la bonne gouvernance, lutter contre les antivaleurs sur toute l'étendue du territoire national. Sont là quelques objectifs de la nouvelle ASBL dénommée Association pour le soutien des actions de Félix Antoine Tshisekedi (ASAFATSH).

Le lancement officiel de cette structure a eu lieu le dimanche 28 avril dans la salle paroissiale de Notre-Dame de Fatima dans la commune de la Gombe. Dans son mot de circonstance, le coordonateur principal de ladite structure, M. Gustave Lutumba a laissé entendre que Asafatsh œuvrerait dans plusieurs domaines afin d'accompagner la vision quinquennale de Félix Tshisekedi.

Gustave Lutumba a commencé son speech en précisant que l'association qui vient d'être lancé officiellement existe avant même l'accession de Félix Tshisekedi au pouvoir le 24 janvier 2019. Une façon pour lui de faire comprendre à l'assemblée que son ASBL n'est pas créée avec comme objectif de bénéficier des avantages de la présidence, mais plutôt dans le sens de soutenir véritablement les actions, la vision et le programme quinquennal du Chef de l'Etat sur tous les aspects de la vie. Il s'agira, selon cette organisation non-gouvernementale, d'œuvrer notamment, dans le domaine éducatif avec la tenue des formations de récupération pour des jeunes ayant connu un retard.

«Avec cette association, nous ne cherchons pas l'intérêt mais nous allons travailler, renforcer la capacité de l'homme congolais mais aussi de valoriser la population congolaise qui est considérée comme le premier acteur du développement de notre pays. C'est pourquoi nous ciblons l'homme à travers des formations de récupération pour changer les mentalités des gens», a expliqué le coordonateur principal d'ASAFATSH, avant de renchérir que l'Asafatsh aura d'autres objectifs, à savoir : la sensibilisation sur la bonne gouvernance telle que prônée par l'Udps, le parti présidentiel ; la promotion de la cohésion nationale, l'accompagnement à Félix Tshisekedi avec liberté d'esprit sur l'investissement dans les secteurs socioculturels, la création d'emplois, par le biais de l'auto-prise en charge, à travers la formation des femmes et hommes de tout âge, etc.

ASAFATSH reste à la portée de tous

Aussi, la structure reste-t-elle ouverte à tout citoyen. "Sans distinction de sexe, de race ou encore de la couleur politique, tout le monde est convié à venir œuvrer afin de contribuer au développement du Congo-Kinshasa à travers les actions de grande taille qu'entend mener Asafatsh". Ceci permettra sans nul doute la concrétisation de l'œuvre de Félix Tshisekedi, qui, depuis son investiture à la tête du pays, met son curseur sur l'instauration d'un Etat de droit et d'une grande nation, dont les ressources naturelles devraient être au service de sa population.

«Notre association reste ouverte à quiconque voudrait bien adhérer. J'appelle au soutien tous azimuts afin de concrétiser ensemble la vision du premier citoyen», a déclaré le coordonnateur. Il faut signaler que l'activité a connu la participation du vice-président de l'Assemblée provincial de Kinshasa, le Député Francis Tshibalabala. Ainsi, la cérémonie a été sanctionnée par la remise des brevets symboliques à quelques lauréats de la formation organisée par la structure.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.