29 Avril 2019

Algérie: Médecine du travail - Nécessité d'une coordination entre les acteurs de prévention

Tizi-Ouzou — La nécessité de mettre en place une coordination entre les acteurs de prévention des accidents de travail pour préserver la santé du travailleur a été recommandée par les participants à une journée sur la médecine du travail organisée lundi par le CHU 'Nedir Mohamed' de Tizi-Ouzou.

Le chef du service médecine du travail au CHU de Tizi-Ouzou, le Pr. Ahmed Zatout, qui a présenté une communication intitulée "Rôle des acteurs de prévention face aux accidents de travail et les maladies professionnelles", a déploré le fait que chacun des acteurs concernés par la santé du travailleur, dont la médecine du travail, les assurances, l'inspection du travail et la commission de sécurité et d'hygiène, "travaille seul sans chercher à coordonner avec les autres intervenants".

Pr. Zatout a observé que "pour mieux produire, il faut préserver la santé des travailleurs en améliorant les conditions de travail". Les accidents du travail et les maladies sont fréquents en milieu professionnel et représentent une préoccupation majeure du monde du travail et un problème de santé publique pour les travailleurs, par leur gravité et leurs conséquences économiques et sociales, a-t-il souligné.

Ce spécialiste a rappelé qu'en 2018, plus de 44 000 accidents de travail au niveau national avaient été déclarés à la CNAS, dont 506 accidents mortels. Les secteurs concernés sont les Services avec 26,8%, suivi du secteur du Bâtiment et des travaux publics avec 26,7% et celui de la Métallurgie avec 10,1%. La prise en charge de ces accidents a coûté aux assurances 2,4 milliards de dinars (chiffre communiqué en février dernier par le Directeur général de la CNAS, Tidjani Hassan Haddam).

De son côté la toxicologue, Pr. Arib-Mezdad qui a donné une communication sur "la surveillance médico-professionnelle des cancers Broncho-Pulmonaires", qui sont les cancers professionnels les plus fréquents, a indiqué qu'entre 2016 et 2018 au moins 31 cas de cancer ont été enregistrés a Tizi-Ouzou, dont 11 cancers de la vessie, 5 lymphomes, 3 du poumon et 2 leucémies. Les agents incriminés dans l'apparition de ces pathologies sont notamment les gaz d'échappement de fumée diesel, les pesticides, les solvants organiques, les fumées de soudage, les vapeurs d'acides, les huiles lubrifiantes, les poussières de bois, les Chromates et l'amiante-ciment.

Observant que certains agents responsables des cancers broncho-pulmonaires ne figurent par sur les tableaux de maladie professionnelles indemnisables, cette spécialiste a indiqué qu' "il est temps d'élargir ces tableaux en incluant les autres cancérogènes pulmonaires qui sont les hydrocarbures aromatiques polycycliques, les fumées de soudage, l'exposition aux pesticides, aux peintures et à certains métaux (aluminium, cadmium, cobalt tungstène, entre autres)".

Algérie

Le rêve brisé de Mané

En haranguant le public sénégalais pendant l'échauffement, Sadio Mané avait clairement… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.