Bénin: Les Béninois aux urnes mais privés d'internet

communiqué de presse

Reporters sans frontières (RSF) dénonce une entrave à la libre circulation de l'information suite aux coupures d'internet le jour des élections législatives au Bénin.

La connexion a d'abord été interrompue une partie de la journée sur les réseaux de deux opérateurs de télécoms.

Selon des informations recueillies par RSF, lorsque les autorités se sont rendu compte que les applications VPN étaient utilisées pour contourner les restrictions de connexion, elles ont alors décidé d'une coupure totale de l'Internet vers 18 heures GMT, privant ainsi les citoyens de moyens de s'informer sur le déroulement du vote. La connexion n'a été rétablie que tard dans la nuit de dimanche à lundi.

"Couper Internet et empêcher le libre accès des réseaux sociaux constituent une violation du droit des citoyens béninois à une information plurielle.

L'accès à Internet est un droit fondamental reconnu par les Nations Unies depuis 2012, rappelle Assane Diagne, directeur du bureau Afrique de l'ouest de RSF.

Cette forme de censure est d'autant plus déplorable qu'elle survient un jour d'élection, au moment où les populations ont particulièrement besoin d'informations"'.

Contactés par RSF, le service de la communication de la présidence et l'Autorité de régulation des télécommunications électroniques et de la Poste (ARCEP-Bénin) n'ont pas voulu commenter cette décision.

RSF et plus de 190 organisations de plus de 60 pays membres de la coalition #KeepItOn avait adressé, dimanche, une lettre ouverte à l'ARCEP-Bénin pour lui demander de ne plus bloquer l'Internet.

Le Bénin a perdu 12 places dans l'édition 2019 du Classement de la liberté de la presse établi par RSF et occupe désormais la 96e position.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RSF

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.