Bénin: Taux de participation le plus bas de l'histoire

Photo: Le Pays
Manifestations dans les rues de Cotonou

Les électeurs ont boudé les urnes lors des législatives du 28 avril. Le taux de participation a été de près de 23%. L'opposition, qui n'a pas été autorisée à se présenter, avait appelé au boycott du scrutin.

Il aura fallu attendre minuit, dans la nuit de mardi à mercredi, pour que la Commission électorale nationale autonome (Cena) annonce finalement les résultats préliminaires des élections législatives du 28 avril.

Mais en l'absence de l'opposition, c'est surtout le taux de participation que l'on attendait de connaître. Celui-ci est tombé à 22,99%, le plus bas de l'histoire du Bénin.

Le taux de participation n'était jamais descendu sous la barre des 50% depuis l'avènement de la démocratie dans le pays en 1990.

L'opposition, exclue du scrutin pour des raisons administratives, avait appelé au boycott de l'élection, qui semble donc avoir été largement suivi.

Seuls deux partis étaient en lice et autorisés à briguer des mandats.

Ainsi, deux formations soutenant le pouvoir en place et le président Patrice Talon, à savoir le Bloc Républicain et l'Union Progressiste, se sont partagés les 83 sièges du nouveau Parlement.

Le président de la Cena, Emmanuel Tiando, a également annoncé que "dans 39 arrondissements (sur les 546 que compte le Bénin ndlr.), le vote n'a pas pu se tenir en raison de certains incidents".

Le scrutin a coûté la vie à deux personnes, selon la plateforme d'observation de société civile.

En tout, un peu plus de 200 incidents, notamment des saccages de matériel électoral et des incendies, ont été rapportés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.