Algérie: Lutte anti-scorpion - Entrée en service de l'annexe de l'institut Pasteur d'Ouargla

Ouargla — Une annexe de l'Institut Pasteur a été mise en service dans la wilaya d'Ouargla, dans le cadre du renforcement des efforts de lutte contre l'envenimation due aux piqûres de scorpion, a-t-on appris mardi des gestionnaires de cette annexe.

Œuvrant en collaboration avec la direction de wilaya de la Santé et de la Population, cette nouvelle structure, créée au niveau du Centre régional de transfusion sanguine dans la zone dite des équipements publics, assure dans une première étape des missions de collecte de scorpion et d'extraction de son venin qui est ensuite transféré vers l'Institut Pasteur d'Alger pour la production du vaccin anti-venin, a expliqué un cadre de cette structure.

A cette opération vient s'ajouter le lancement, en coordination avec de nombreuses associations, d'une campagne de collecte de scorpion moyennant une somme de 100 DA pour chaque insecte collecté.

Selon le chef de service de la prévention à la DSP d'Ouargla, Djamel Maâmri, les efforts fournis par les différents acteurs, services de la wilaya, de la commune, des directions de la santé et de l'environnement, ainsi que des associations et entreprises, focalisent sur l'implication du citoyen, partenaire important dans la lutte contre le fléau de l'envenimation.

Les efforts menés à ce titre ont été couronnés par un recul remarquable des cas de piqûres, grâce aux dispositions et mesures préventives prises et des campagnes de sensibilisation sur les dangers du scorpion.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.