Seychelles: Les investisseurs dans les projets maritimes et de pêche peuvent envoyer leurs propositions à la Banque de développement des Seychelles

Les investisseurs intéressés par les activités marines durables et les projets de pêche aux Seychelles peuvent envoyer leurs propositions à la Banque de développement des Seychelles, a déclaré lundi un haut responsable de la Banque.

Le premier appel à propositions visant à attirer des investisseurs potentiels dans le cadre du Fonds d'investissement bleu a été lancé lors d'une conférence de presse organisée par le Département de l'économie bleue.

Le secrétaire principal du département, Kenneth Racombo, a déclaré que les obligations bleues, d'une valeur de 12 millions de dollars, sont spécifiquement réservées aux projets de pêche à valeur ajoutée tels que l'aquaculture.

L'obligation "vise également des projets utilisant des prises accessoires, qui sont ensuite transformés en produits à valeur ajoutée tels que le burger de poisson et ouvrira également la porte aux personnes souhaitant investir dans un camion frigorifique", a ajouté M. Racombo.

Les Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, ont lancé la première obligation bleue souveraine au monde en octobre dernier destinée à soutenir des projets maritimes. L'obligation bleue est assortie de garanties de la part de la Banque mondiale et du Fonds pour l'environnement mondial et vise à soutenir la transition des Seychelles vers une pêche durable.

Le vice-président des Seychelles a lancé la première obligation bleue souveraine au monde en octobre dernier. (State House) Photo License: CC-BY

Les obligations sont des instruments financiers permettant de mobiliser des capitaux publics et privés pour des activités spécifiques pouvant générer un retour sur investissement.

Le directeur général de la Banque de développement des Seychelles (DBS), Daniel Gappy, a déclaré que c'était la première fois que la banque entreprenait un tel projet. Toutes les propositions doivent être soumises dans les huit prochaines semaines.

Les investisseurs intéressés «devront d'abord envoyer leurs propositions à DBS. La proposition est ensuite envoyée au département de l'économie bleue afin de déterminer si le projet est durable. Après cela, la proposition est renvoyée à DBS pour voir si elle générera un retour. Si les conditions requises sont remplies, l'investisseur sera éligible pour acquérir le prêt », a déclaré M. Gappy.

Le fonds sera déboursé par phases sur une période de cinq ans. Un total de 3 millions de dollars à un taux d'intérêt de 4% a été émis pour le premier appel. Tous les promoteurs devront contribuer à hauteur de 25% au montant qu'ils prendront et rembourseront leurs emprunts sur 15 ans.

Les Seychelles, l'une des zones de biodiversité la plus importante au monde, avec une zone économique exclusive de 1,4 million de kilomètres carrés, concilient la nécessité de se développer économiquement et de protéger son patrimoine naturel.

Jan Robinson, responsable du troisième projet sur la gouvernance des pêcheries et la croissance partagée dans le sud-ouest de l'océan Indien (SWIOFish3), a déclaré que le fonds serait disponible pour les personnes souhaitant également mener des études afin d'identifier les domaines d'investissement potentiels dans le secteur de la pêche.

«Malgré que nous encourageons les investissements, nous sommes très conscients que dans la chaîne de valeur ce dernier peut créer davantage de pression sur les ressources halieutiques. Par conséquent, nous devons faire très attention à la manière dont nous sélectionnons les projets », a déclaré M. Robinson.

La pêche est le deuxième contributeur à l'économie de la nation insulaire de 96 000 habitants.

Le produit de cette obligation contribuera également au programme sur la gouvernance et la croissance partagée des pêches de la Banque mondiale dans le sud-ouest de l'océan Indien, qui aide les pays de la région à gérer durablement leurs ressources halieutiques et à accroître les avantages économiques de leur secteur de la pêche.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.