Mozambique: La junior américaine Occidental Petroleum lance une guerre d'enchères pour Anadarko

L'offre de Chevron a été acceptée par la direction d'Anadarko et l'acceptation de la nouvelle proposition obligerait Anadarko à verser une indemnité de rupture d'un milliard de dollars. Selon une déclaration d'Occidental, la société estime que sa proposition est supérieure tant financièrement que stratégiquement pour les actionnaires d'Anadarko, créant un leader mondial de l'énergie avec l'échelle et la diversification géographique nécessaires pour stimuler la croissance et offrir une valeur et des rendements convaincants aux actionnaires des deux sociétés.

Une Offre bi-opératoire

L'offre d'Occidental est basée sur une moitié en espèces et l'autre moitié en actions, tandis que Chevron offrait 75 pour cent en actions et 25 pour cent en espèces.

Selon Vicki Hollub, chef de la direction de la société, Occidental est un chef de file dans l'utilisation de l'innovation technologique pour créer de la valeur, et nous allons déployer notre expertise pour améliorer la performance et la productivité des actifs d'Anadarko à l'échelle mondiale.

Au Mozambique, Anadarko est l'opérateur de la zone offshore 1 dans le bassin de Rovuma, au large des côtes de la province septentrionale de Cabo Delgado, où des réserves d'au moins 75 trillions de pieds cubes de gaz sont connues. Elle conduit également le projet de construction de deux usines de liquéfaction de gaz pour produire 12,88 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) par an.

Anadarko a régulièrement mis en place des contrats de vente et d'achat contraignants pour couvrir la production future de GNL, et il était prévu que la décision finale d'investissement soit prise en avril pour aller de l'avant avec le projet appelé Mozambique LNG1. Actuellement, Anadarko détient 26,5 % des actions du consortium Offshore Area One. Ses partenaires sont Mitsui du Japon (20 %), PTT de Thaïlande (8,5 %), trois sociétés indiennes ONG Videsh, BEAS Rovuma Energy et BPRL Ventures (10 % chacune) et la National HydrocarbonCompany du Mozambique, ENH (15 %).

Chevron devrait maintenant peser le pour et le contre de son offre pour contrer l'offre de l'Occidental.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.