1 Mai 2019

Algérie: Séminaire sur le judo dans les écoles - Inculquer les valeurs de la discipline aux enfants

Alger — Le séminaire sur le judo dans les écoles, organisé mercredi à Alger, a été une occasion pour orienter les participants vers les moyens facilitant la pratique de cette discipline olympique dans les primaires, en mettant en exergue notamment ses valeurs.

Initiée par le Comité olympique et sportif algérien (COA) en collaboration avec la Fédération internationale de judo (FIJ), cette rencontre a été encadrée par deux expertes de la FIJ, la Portugaise Leandra Freitas et la Néerlandaise Stam Esther, membres de la commission Judo pour enfants.

"On est ici dans le but d'orienter les professeurs de judo, chargés de diriger l'opération +Judo dans les écoles+, déjà lancée depuis deux mois et demi en Algérie", a indiqué Leandra Freitas à la presse.

L'opération "Judo dans les écoles" est le fruit d'un accord entre le COA, la Fédération algérienne de judo (FAJ) et la FIJ, avec l'aval du ministère de la Jeunesse et des Sports et celui de l'Education nationale. Elle a déjà été lancée à Tizi-Ouzou (école d'Aokas) et Alger (Abdelhamid-Tata, El-Harrach), dans un premier temps et touchera trois autres wilayas pilotes, à savoir Béjaïa, Constantine et Oran avec, dans chacune d'entre elles, quatre écoles primaires concernées auxquelles s'ajoutent trois écoles dans le Sud du pays.

"Le travail effectué en l'espace de deux mois et demi est formidable, à voir seulement l'enthousiasme sur le visage des enfants de l'école d'Aokas qu'on a visitée. La FIJ est fière à l'idée d'accompagner le judo algérien et de contribuer à son développement dans les écoles primaires qui souffrent, à notre connaissance, d'un manque de professeurs spécialisés dans le sport et le judo en particulier", a souligné Stam Esther.

Dans un premier temps, l'objectif principal de cette opération est d'essayer de toucher quelque 2500 enfants pour l'année en cours. Ces écoliers seront encadrés par des entraîneurs qualifiés dont la majorité sont d'anciens athlètes des équipes nationales et d'anciens champions d'Afrique qui ont fait leurs preuves.

Pour la coordinatrice générale du projet, l'ancienne médaillée olympique Soraya Haddad, l'opération "permettra de préparer une nouvelle génération de judokas avec de bonnes bases, tout en inculquant aux enfants les valeurs du judo à l'école, comme un sport éducatif".

"Ce programme est reconduit chaque année avec la FIJ, donc il y aura une inspection et une évaluation annuellement. On espère qu'il durera au moins quatre ans et pourquoi pas plus, cela dépendra de nous et de nos progrès", a expliqué Haddad, ajoutant que la Fédération nationale de judo doit être impliquée pour la réussite de l'opération.

Cette dernière a désigné son Directeur technique national, Salim Boutebcha, pour la représenter. Il était d'ailleurs présent au séminaire, aux côtés du ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf Salim Bernaoui et du président du COA, Mustapha Berraf.

Il est à rappeler que l'Algérie est, jusqu'à présent, l'unique pays africain à avoir lancé le programme "Le judo dans les écoles" de la Fédération internationale.

Algérie

CAN Egypte 2019 - Nigeria-Tunisie ce mercredi pour la troisième place

Les Aigles de Carthage de la Tunisie affrontent les Super Eagles du Nigeria, ce mercredi 17 juillet, à 20 heures,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.