Ile Maurice: Krach de la BAI - Laina Rawat blâme Bérenger et Lutchmeenaraidoo

Elle a non seulement dédouané Roshi Bhadain et lavé l'honneur de ce dernier, mais elle a aussi jeté tout le blâme de la chute du groupe British American Investment (BAI) sur Paul Bérenger et Vishnu Lutchmeenaraidoo. Laina Rawat était l'invitée surprise du meeting du Reform Party à Beau-Bassin. «Pa Roshi Bhadain kin kraz BAI. Vishnu Lutchmeenaraidoo avait déclaré à l'express "je l'ai eu". Il travaillait sur le dossier afin de kraz mo papa e BAI», a déclaré la fille de Dawood Rawat, patron du défunt groupe.

Roshi Bhadain avait, auparavant, affirmé que «le MMM a dit à la communauté musulmane que c'est moi qui ai fait fermer BAI afin que je n'obtienne pas de votes lors des élections.» Le leader du Reform Party a avancé que ce sont Paul Bérenger et Vishnu Lutchmeenaraidoo (du temps où il était au MMM, NdlR), qui ont préparé le dossier BAI. «Paul Bérenger a parlé de Ponzi Scheme à l'Assemblée nationale. En 2014, il a reçu de Dawood Rawat Rs 10 millions», a dit Roshi Bhadain, en montrant le chèque sur grand écran. Et à Laina Rawat de renchérir : «Zot pran kas ar nou apre zot dir nu ki voler.» Sollicité, Paul Bérenger n'a pas souhaité réagir. Vishnu Lutchmeenaraidoo, lui, est resté injoignable.

D'autre part, Roshi Bhadain a déclaré que le MSM a obtenu Rs 19 millions de la BAI en six occasions, entre avril et novembre 2010, soit même après les élections en mai de la même année. (voir les documents) Le leader du Reform Party a aussi dénoncé un ministre pour corruption. Ce dernier aurait sollicité un pot-de-vin de Rs 10 millions auprès d'une firme afin qu'elle ne perde pas sa licence. Or, il n'était jamais question que cette entreprise perde son permis d'opération. Roshi Bhadain a demandé à la direction de porter plainte auprès de la commission anticorruption. Il a envoyé un message au Premier ministre à cet effet.

Pourquoi était-elle présente ?

Pour une surprise, c'en était une. Laina Rawat, fille de Dawood Rawat, au meeting de Roshi Bhadain. Pourtant, ce dernier figure parmi les politiciens tenus pour responsables de la chute du groupe BAI, par les Rawat, notamment. Sollicitée à l'issue du meeting, Laina Rawat-Burns devait nous confier que «Roshi Bhadain est un avocat et il est en mesure de se défendre. D'ailleurs, il faut faire la distinction entre ceux qui sont derrière le krach de la BAI et ceux qui ont fait part de ce qui s'est passé». Elle se ralliera à tout politicien qui aura le courage de dire la vérité sur l'affaire BAI. «J'y suis car il s'agit d'une cause importante pour moi. Il est temps que les gens disent toute la vérité.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.