2 Mai 2019

Ouganda: Le député et chanteur Bobi Wine doit être libéré sous caution

L'affaire Bobi Wine en Ouganda : un tribunal de Kampala a décidé de libérer sous caution le chanteur et opposant Bobi Wine. Ce député de l'opposition, dont le vrai nom est Robert Kyagulanyi, devrait pouvoir quitter la prison à sécurité maximale où il est incarcéré depuis lundi.

Bobi Wine était inculpé pour avoir été en relation avec une manifestation illégale en juin, manifestation dont le but était de protester contre une taxe sur les réseaux sociaux.

La présence des forces de sécurité était importante ce jeudi matin aux abords du tribunal où Bobi Wine devait être entendu. Ses partisans s'y étaient donné rendez-vous dans l'espoir de voir le chanteur de 37 ans que beaucoup considèrent comme le porte-parole de la jeunesse.

Ils ne l'ont pas vu en personne, mais sur un écran vidéo car Bobi Wine n'a pas été autorisé à quitter la prison où il a passé trois nuits pour assister à son procès. Cela ne l'a pas empêché de faire une déclaration que ses partisans, réunis au tribunal, ont filmée et fait circuler sur les réseaux sociaux.

Lorsque la juge lui a donné la parole, le député a expliqué qu'il ne s'agissait pas de son procès, mais du procès de la cour.

Dans une brève déclaration, il a assuré que seule la vérité avait de l'importance à ses yeux, qu'il avait l'intention de faire ce que la morale lui imposait de faire, sans égard aux conséquences. Il a conclu qu'il était prêt à rester en prison s'il le fallait parce qu'il avait beaucoup de travail à faire, a-t-il précisé, même en prison.

Dans la salle d'audience, quelques-uns de ses partisans, certains portant le béret rouge, l'ont applaudi.

De son côté, le parquet a demandé à la juge de ne pas libérer Bobi Wine en raison d'un comportement qualifié de « violent ».

La juge a, malgré cela, donné raison au député en lui expliquant, toutefois, qu'il n'était pas autorisé à participer à une quelconque manifestation sur la voie publique et que sa participation à une manifestation entraînerait une suspension de sa libération sous caution.

Le procès devrait commencer le 23 mai.

Ouganda

CAN 2019 - 4 sélectionneurs limogés avant la fin de la compétition

La CAN 2019 tire vers sa fin. Il ne reste que le match de classement et la grande finale pour que la compétition… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.