3 Mai 2019

Afrique: Championnat d'Afrique de police Taekwondo 2019 - Le pays fait honneur à son statut

N'est pas première nation africaine de taekwondo qui veut mais qui peut. Une fois encore, la Côte d'Ivoire a justifié son statut, les vendredi 26 et samedi 27 avril derniers, à la salle polyvalente du Palais des Sports de Treichville. Pays hôte du championnat d'Afrique de police taekwondo, la Côte d'Ivoire a été intraitable sur ses bases.

Les Eléphants taekwondo ins militaires ont dominé la compétition qui a enregistré la participation de sept pays (Côte d'Ivoire, Mali, Cameroun, République Démocratique du Congo, Tunisie, Tchad, Nigeria). En présence du ministre des Sports, Danho Paulin Claude, parrain et représentant du ministre d'Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko (invité spécial), du général de corps d'armée Mahamat Abba Sala, ministre tchadien de l'Administration du Territoire et de la Sécurité publique, représentant le président Idriss Deby, les Ivoiriens ont fait montre de leurs qualités intrinsèques dans les combats individuels et par équipes nationales. Traoré Aminata Charlène (+67 kg), Ekptini Marie (-67 kg), Akachia Audrey (-57 kg) et Coulibaly Bouma (-49 kg), toutes médaillées d'or, ont posé les bases du triomphe de la Côte d'Ivoire.

Firmin Zokou (+80 kg), Kobenan Aaron (-68 kg), médaillés d'or, et Soumahoro Tiémo (-58 kg), médaillé d'argent, ont apporté leur contribution au succès ivoirien avec 9 médailles dont 8 en or et 1 bronze. Le Mali s'est approprié le deuxième rang avec 4 médailles (2 or et 2 argent) devant le Cameroun et ses 8 médailles (3 argent et 5 bronze). La République Démocratique du Congo avec 2 médailles d'argent a échu au pied du podium devant la Tunisie (1 argent et 6 bronze), le Tchad (1 argent) et le Nigeria (2 bronze). Au niveau des épreuves techniques, la Tunisie a fortement tenu tête à la Côte d'Ivoire. C'est le cas du poomsae survolé par les Aigles du Carthage par équipes (hommes et dames) et en paire devant la Côte d'Ivoire (2e) et le Cameroun (3e). Si les Ivoiriens (8 points) ont tenté de donner la réplique en remportant la compétition de self-défense devant le Cameroun (7,90 points), la Tunisie (6,60 points) et le Nigeria (6,30 points), la Tunisie a réagi à l'épreuve de casse.

Plus agressifs, adroits et concentrés, les Tunisiens se sont, à nouveau, illustrés face aux briques en engrangeant 8,60 points devant la Côte d'Ivoire (8,03 points) et le Cameroun (7,60 points). Une compétition de très bon niveau technique saluée par le Grand Maître Kiseon Kim (CN 9e Dan), président de la World Police Taekwondo, et le président de l'African Police Taekwondo Confederation ((APTAC), le Tchadien Brahim Ahmad. Ils ont, en sus, manifesté leur gratitude au président Alassane Ouattara, aux ministres Hamed Bakayoko, Danho Paulin Claude et Mahamat Abba Sala (Tchad), à qui les insignes de GrandCroix de la World Police Taekwondo ont été décernés.

Cote d'Ivoire

Les évêques de Côte d'Ivoire lancent un appel à la paix

À mesure qu'approche la présidentielle de 2020, les discours politiques se durcissent et font grandir… Plus »

Copyright © 2019 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.