Egypte: L'Égypte veut éviter de nouvelles tensions autour de la bande de Gaza

Depuis lundi dernier, ce sont trois roquettes qui ont été tirées de la bande de Gaza vers le territoire israélien. L'une a explosé en mer, les deux autres ont atteint le territoire israélien sans faire de blessés. L'armée israélienne a également bombardé des positions du Hamas au pouvoir dans l'enclave en réponse, dit-elle, à l'envoi de ballons incendiaires.

Après plusieurs semaines de calme, la tension est quelque peu remontée. Mais l'Égypte veut éviter une nouvelle escalade et a convoqué au Caire des délégations des deux principaux mouvements de la bande de Gaza

Comme chaque vendredi depuis plus d'un an dans la bande de Gaza, de nouveaux rassemblements ont lieu ce vendredi le long de la barrière de séparationavec Israël. Et dans le contexte actuel, l'Égypte ne veut pas que ces protestations regagnent en violence, afin d'éviter une escalade.

Officiellement, des délégations du Hamas et du Jihad islamique, les deux principales factions armées de la bande de Gaza, ont été invitées au Caire. Mais cette invitation ressemble bien plus à une convocation : l'Égypte n'a pas apprécié les tirs de roquettes de cette semaine qui menacent l'accord qu'elle a difficilement arraché des dirigeants gazaouis et israéliens fin mars.

La délégation du Hamas est emmenée par le chef du mouvement islamiste dans la bande de Gaza. Yahya Sinwar devrait souligner au médiateur égyptien qu'à ses yeux, Israël n'a pas appliqué l'ensemble des mesures d'allègement du blocus imposé à la bande de Gaza contenues dans l'accord.

Quant au Jihad islamique, il met en garde Israël contre d'éventuelles tentatives d'assassinat ciblé de ses dirigeants. Son chef, Zihad al-Nakhala a promis ce jeudi de répondre à de telles opérations israéliennes en attaquant « les grandes villes ».

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.