3 Mai 2019

Ethiopie: Plusieurs dizaines de morts dans des affrontements ethniques

De nouvelles violences ethniques ont éclaté lundi en Éthiopie. À la frontière entre deux États, des inconnus armés ont assassiné plusieurs dizaines de villageois et en ont blessé plusieurs dizaines d'autres. Il pourrait s'agir d'un acte de représailles entre différents groupes ethniques.

« Cette vengeance tragique laisse une tâche sombre », a réagi le Premier ministre adjoint Demeke Mekonnen, après la sanglante attaque contre au moins trois localités au nord-ouest de la capitale Addis-Abeba.

Des hommes armés ont pris d'assaut des villages de l'État Amhara, tirant sans discernement sur les habitants, selon les autorités de la localité.

La police et l'armée ont été envoyées en renfort dans la zone où les morts et les blessés se comptent par dizaines. Une centaine de personnes ont également pu être mises à l'abri dans une école.

Des victimes principalement membres des ethnies Gumuz et Sinasha. Cet assaut pourrait d'ailleurs faire suite à des tensions communautaires. En effet, une vingtaine de personnes de l'ethnie Amhara avaient été tuées le week-end dernier, dans l'État voisin de Benishangul Gumuz. Le massacre de lundi pourrait donc être des représailles de la part de miliciens Amhara.

Depuis des mois, l'Éthiopie est prise dans une spirale de violences intercommunautaires. Le Premier ministre Abiy Ahmed, très populaire et salué dans le monde entier pour ses efforts en faveur de la paix dans la Corne de l'Afrique, ne trouve pour l'instant pas de solution pour stopper ces cycles d'affrontements dans son propre pays.

Ethiopie

Kabbashi rencontre la délégation conjointe de l'UA et de l'Ethiopie

Le chef du Comité politique, porte-parole du Conseil militaire de la République (CMT), le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.