Gabon: Le nouveau code des hydrocarbures adopté

Libreville — L'Assemblée nationale a adopté vendredi au cours d'une séance plénière, le nouveau code gabonais de hydrocarbures, qualifié d'attractif et de flexible, selon le ministre des Hydrocarbures, Pascal Houangni Ambouroué.

« Le cadre contractuel ; la fiscalité de droit commun ; la fiscalité spécifique au secteur pétrolier, le biocarburant et les pratiques de transparence et de bonne gouvernance (... ) ont rassuré les députés », a commenté M. Houangni Ambouroué.

Rappelons qu'en raison du vieillissement des champs de production et de l(absence de découvertes significatives, le secteur des hydrocarbures ; qui représentait 45% du PIB du Gabon en 2009, connait depuis 20 ans, une baisse de sa production de 6% par an.

La nouvelle loi qui réglemente le secteur des hydrocarbures a reçu l'aval du Fonds monétaire International (FMI) ainsi que celui des dirigeants des entreprises pétrolières exerçant leurs activités au Gabon.

En 2018, la production pétrolière avait atteint environ 71 000 000 de baril.

Bien que l'activité pétrolière soit en déclin du fait de la baisse de la production depuis 1999, elle demeure la principale source de revenus de l'Etat.

Au cours des neuf premiers mois de l'année 2018, les recettes pétrolières se sont situées à hauteur de 450 milliards de francs CFA, rappelle-t-on.

Le Gabon conserve pour l'instant le huitième rang pour sa production de 198 000 barils par jour loin derrière le leader, le Nigeria, qui totalise une production de plus de 2 millions de barils par jour.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Infos Plus Gabon

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.