Algérie: Le frère de Bouteflika et deux ex-patrons du renseignement incarcérés

(Image d'archives) - Saïd Bouteflika (à l'extréme droite) dans la délégation accompagnant le président Bouteflika qui se rendait aux urnes, le jeudi 17 avril.

En Algérie, Saïd Bouteflika, petit frère de l'ancien président Abdelaziz Bouteflika, a été placé en détention par un juge militaire ce dimanche 5 mai. Deux anciens chefs des services du renseignement arrêtés en même temps que lui samedi ont également été incarcérés.

Un juge d'instruction militaire a ordonné le placement en détention provisoire de Saïd Bouteflika, Mohamed Mediene, qui a dirigé les puissants services secrets algériens durant 25 ans, et de son successeur Athmane Tartag, ex-coordinateur des services de renseignement, selon cette source.

Saïd Bouteflika, 61 ans, était considéré comme le véritable numéro 1 de l'exécutif algérien après l'accident vasculaire cérébral de l'ancien chef de l'État en 2013. Il a conseillé son frère pendant 10 ans. À ce titre, il est l'une des figures honnies des manifestants.

« Pour les besoins de l'enquête, le procureur militaire (...) a chargé un juge d'instruction militaire d'entamer la procédure d'instruction, et après mise en inculpation, ce dernier a rendu des mandats de placement en détention provisoire à l'encontre des trois prévenus », est-il précisé dans le communiqué du parquet militaire.

L'incarcération de ces trois ex-dignitaires du régime intervient deux jours après le 11e vendredi de manifestations massives contre le pouvoir lors desquelles les Algériens réclament le départ de toutes les figures du système.

L'Algérie est le théâtre de manifestations depuis le 22 février, qui ont poussé Abdelaziz Bouteflika à la démission le 2 avril après 20 ans à la tête de ce pays pétrolier.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.