Mauritanie: Le président du SJM déplore "une volonté occulte pour donner le coup de grâce à la presse"

Le président du Syndicat des Journalistes Mauritaniens, SJM, Mohamed Salem Ould Dah, n'est pas allé par quatre chemins accusant certaines forces centrifuges au sein du pouvoir mauritanien de vouloir achever ce qui reste encore de la presse privée dans le pays.

Le président du SJM qui s'exprimait au cours d'une conférence de presse, le 3 mai, journée internationale des médias, a déploré la situation des médias mais a tiré des conclusions alarmantes quant aux vélleités de mise à mort de la presse avec la bénédiction des autorités politiques.

Ould Dah qui a déploré l'absence d'un soutien réel et d'une volonté sérieuse des autorités mauritaniennes à aider les organisations professionnelles à assainir la situation des médias dans le pays.

Il a encore précisé avoir alerté maintes fois sur cette situation déplorable des médias qui a conduit à la chute libre de la Mauritanie dans le classement mondial sur la liberté de la presse.

Mohamed Salem Ould Dah, rappelle-t-on, a été élu en 2017 président du SJM, à l'issue de son troisième congrès.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.