Afrique: CAF CL - Des manches retour de demi-finales explosives

Avantage aux clubs maghrébins au terme des matches aller, mais vraiment de justesse : 1-0 pour l'Espérance Sportive de Tunis, et 2-1 pour le Wydad Athletic Club !

Les demi-finales retour de la Ligue des Champions Total, au programme samedi 4 mai vont offrir aux clubs du Sud du Sahara la possibilité de se racheter et de renverser la vapeur, avec un seul objectif : la finale de la compétition la plus prestigieuse de la CAF prévue le 24 mai (aller) et 31 mai (retour).

En tout cas, les deux demi-finales retour s'annoncent indécises et serrées aussi bien à Lubumbashi (RD Congo) qu'à Pretoria (Afrique du Sud).

L'Espérance Sportive de Tunis, tenant du trophée sait pertinemment qu'il joue gros contre le TP Mazembe, quintuple vainqueur de l'épreuve, battu la semaine dernière à Radès sur un centre-tir de l'Algérien Youssef Belaili.

L'ambiance sera très chaude dans un stade Kamalondo qui ressemble à une fournaise dans ce genre de chocs et qui fera le plein, le public local poussant les Corbeaux vers une nouvelle finale, quatre ans après la dernière remportée au dépens de l'USM Alger.

L'entraineur Pamphile Mihayo a convoqué un groupe de 23 joueurs privé du Zambien Kabaso Chongo, expulsé au match aller. En revanche, Joël Kimwaki, Jean Kasusula, Chico Ushindi et Aimé Bakula intègrent le groupe qui a effectué le safari à Tunis.

Mardi dernier, le Tout-Puissant a franchi un pas supplémentaire sur le chemin d'un nouveau titre de champion national en battant FC Don Bosco (5-2), dont un doublé de Jackson Muleka.

De son côté, l'Espérance de Tunis a débarqué jeudi en terre congolaise privée de son ailier libyen Hamdou El Houni.

Dans le groupe des 22 joueurs figure en revanche le gardien Rami Jeridi et le latéral droit Samah Derbali, rétablis. Toutefois, Moez Ben Cherifia dans les bois, et Amine Meskini côté droit de l'arrière-garde, alignés au match aller seront confirmés.

Aux lendemains de la manche aller dont le résultat a suscité une vague de scepticisme, l'entraineur sang et or Mouine Chaâbani a dû mettre les points sur les i.

"Je vois beaucoup de pessimisme autour de nous quant à l'issue finale de notre double confrontation, a-t-il observé. Beaucoup de réactions m'ont déplu. Eh bien, moi, je crois dur comme fer que nous allons passer ce tour et jouer la finale.

J'ai confiance en moi-même et en mon équipe. L'essentiel, c'est que nous n'avons encaissé aucun but sur notre pelouse. Cela est très important à mon avis dans la gestion du match retour".

L'autre demi-finale ne sera pas moins explosive. En effet, la victoire (2-1) du Wydad Casa laisse ouverts tous les scenarios d'autant plus que Mamelodi n'a pas l'habitude de transiger dans son enceinte fétiche Lucas Moripe de Pretoria.

Le représentant marocain, qui veut ajouter une troisième étoile sur son maillot accuse des absences de premier ordre : l'attaquant Mohamed Ounejm et Amine Tighazoui, blessés, et Mohamed Nahiri et le capitaine Brahim Naccache, suspendus.

L'entraineur adjoint Moussa Ndaw trouve que la pression sera cette fois-ci sur le team sud-africain.

"Nous possédons un banc des remplaçants suffisamment riche pour parer à ces absences. De plus, nous connaissons parfaitement les "Brazilians Bafana Bastyle Downs", a-t-il souligné.

Par ailleurs, le président du WAC, Said Naciri a promis une prime de 60 mille dirhams en cas de qualification.

Quant à Pitso Mosimane, le coach sud-africain, il reconnait la faculté des Casablancais de marquer hors de leur base.

Le club local veut mettre le maximum de pression sur ses hôtes. C'est ainsi que les supporters jaunes et bleus seront autorisés à accéder au stade gratuitement.

Le club bafana a même prévu des festivités avant le coup d'envoi du match, animées par des chanteurs et Dj locaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: CAF

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.