Bénin: Disparition de deux touristes français

Photo: fasozine
Le parc national de la Pendjari, dans le nord du Bénin

Un cadavre a été retrouvé dans le parc national de la Pendjari, au Bénin, où deux touristes français ont disparu avec leur guide depuis mercredi, selon les autorités béninoises, sans que cela donne de « certitude » sur le sort de ces trois personnes, a affirmé samedi 4 mai une source diplomatique française.

« Les responsables du parc national de la Pendjari ont annoncé la disparition, le mercredi 1er mai, de deux touristes français et de leur guide béninois. (... ) Un corps a été découvert aujourd'hui. Il n'a pas été identifié.

On ne peut en tirer aucune conclusion sur le sort des trois personnes disparues », a déclaré le ministère de l'intérieur béninois dans un communiqué publié samedi soir sur Twitter.

Le Bénin est considéré comme un îlot de stabilité en Afrique de l'Ouest, une région mouvementée, où opèrent de nombreux groupes djihadistes liés à Al-Qaida et l'Etat islamique.

Mais le chaos qui règne depuis 2012 au Mali s'est propagé depuis environ trois ans au Burkina Faso, confronté à une multiplication des attaques djihadistes sur son territoire.

La Pendjari, près de la frontière avec le Burkina et à plus de douze heures de route de la capitale économique Cotonou, fait partie des derniers sanctuaires de la vie sauvage en Afrique de l'Ouest.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.