Libye: Arrestation de deux journalistes d'une chaîne de télévision privée

communiqué de presse

Mohamed Gurj et Mohamed Chibani deux journalistes de Libya Alahrar Télévision ont été arrêtés par un groupe armé le jeudi 2 mai 2019 dans les environs de Tripoli alors qu'ils couvraient les affrontements entre les forces du général Haftar et celles du gouvernement d'union nationale.

Vingt quatre heures après leur interpellation par les forces "Al Kaniat" affiliées à l'armée du général Haftar, le sort des deux reporters reste inconnu. Ils couvraient les affrontements au sud de Tripoli dans la région de "Assaidia" pour la chaîne de télévision privée Libya Alahrar Télévision. Selon des informations recueillies par RSF, ils seraient détenus dans la ville de "Tarhouna", à 80 km au Sud-Est de Tripoli, chef lieu des opérations militaires de l'armée du général Haftar dans l'Ouest du pays.

"Nous appelons l'ensemble des forces armées et des milices en présence à respecter le droit international et à ne pas prendre pour cible les médias, déclare Souhaieb Khayati directeur du bureau Afrique du Nord de RSF. Nous exigeons la libération immédiate et sans conditions de nos deux collègues libyens".

La Libye est 162ème au Classement mondial de liberté de la Presse de 2019.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RSF

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.