Algérie: Les Algériens de France s'attendent à un ramadan très politique

Dans l'Ouest du pays, les étudiants de plusieurs universités ont réaffirmé lors de marches pacifiques hebdomadaires leur implication dans le mouvement populaire et leur adhésion aux revendications du Hirak portant sur "un changement profond du système et le départ de tous ses symboles".

Cette année, le ramadan a une saveur toute particulière pour les Algériens. En cette période d'incertitude politique, ce moment de paix intérieure est le bienvenu. Venus faire les dernières courses dans le quartier de Barbès, à Paris, ils savent la place que la politique prendra, chaque soir, lors des repas familiaux de rupture du jeûne.

Dans cette épicerie de gâteaux traditionnels algériens, tout le monde s'active. À quelques heures du ramadan, les clients affluent. Un employé, manifestant anti-Bouteflika de la première heure, espère bien que la situation algérienne viendra occuper sereinement les conversations familiales.

« On parle entre nous, on se rapproche beaucoup, on discute de tout, de la politique, de tout ce qui se passe. C'est le moment pour réunir tout le monde. On a un bon pays, on a tout. Ça va aller mieux. »

Entré pour saluer un vieil ami, Ahmid se prépare, lui, à un ramadan adapté. Diabétique, il ne peut pas suivre un jeune strict. Mais concernant la politique, pas de demi-mesure. Déterminé, il soutiendra le mouvement populaire lors des dîners de famille. Comme il le fait d'ailleurs depuis plusieurs mois.

« Je sais pas comment ça va se terminer, mais vraiment, moi, les gens, je leur tire le chapeau parce qu'ils sont en train de manifester, sans violence. Ils ont raison parce qu'on est gouverné par une bande de mafia, voleurs, trafiquants. Ça va être une bonne chose, mais ça va être très très difficile de les chasser de là. Parce qu'ils sont tous concernés. »

Ramadan ou pas, tous deux assurent en tout cas qu'ils continueront à se rendre place de la République, à Paris, où se retrouvent régulièrement leurs compatriotes. Pour exprimer sans relâche leur volonté de changement.

Je travaille très tôt le matin, je rentre à 13h, je me repose un petit peu, je mets de la musique et c'est parti pour préparer à manger jusqu'au soir. Elle est bien garnie la table !

Les musulmans de France se préparent à un mois d'efforts et de fête

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.