Tunisie: Le président de la BAD décoré dans l'Ordre du mérite

Le président de la Banque africaine de développement (Bad), Akinwumi Adesina, a été décoré aujourd'hui à Tunis dans l'Ordre du mérite. Cette distinction couronne la coopération dynamique entre ce pays et l'institution.

Le président de la République tunisienne, Béji Caïd Essebsi, a décoré, ce jour, le président du Groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, dans l'Ordre national du mérite. « C'est pour moi un grand honneur et un privilège de recevoir cette haute distinction des mains du président Béji Caïd Essebsi », a déclaré Akinwumi Adesina à l'issue de son audience.

Et d'ajouter qu'« au-delà de ma personne, cette décoration est une véritable marque de reconnaissance et de considération pour le rôle de la Banque dans le développement de l'Afrique ». « Je salue le président Essebsi pour son leadership en Afrique et pour ses efforts à asseoir la stabilité de la région », a-t-il ajouté.

Le président Adesina a également rappelé l'excellence de la coopération entre la Tunisie et la Banque africaine de développement, soulignant que depuis la création de l'institution, « près de 9 milliards de dollars ont été engagés dans différents secteurs stratégiques ».

De manière symbolique, il a rappelé que plus de 13 000 km de routes ont été financés par l'institution. « En parcourant la Tunisie, vous avez 90 % de chances de rouler sur une route financée par la Banque africaine de développement », a indiqué Akinwumi Adesina. Il a également souligné le concours de la Banque pour le financement du futur pont de Bizerte à quatre voies, « un projet structurant pour toute la région ».

Preuve de cet engagement renouvelé, «près d'un demi-milliard de dollars sera investi en 2019 dans les nouvelles technologies de l'information et de la communication, dans l'agriculture, dans les transports, ainsi que dans le soutien aux petites et moyennes entreprises », a annoncé le président de la Banque.

Rencontrant le président de la Banque dans la foulée, le président de l'Assemblée des représentants du peuple, Mohamed Ennaceur, s'est dit « convaincu qu'investir dans les jeunes et la création d'entreprises, c'est investir dans l'avenir de l'Afrique ».

À ce propos, il a félicité la Banque pour sa réponse aux aspirations formulées lors de la Révolution tunisienne. Mohamed Ennaceur a rappelé que « cette Révolution est née d'une défaillance de l'État à assurer la cohésion sociale et une croissance partagée dans un contexte de déséquilibre dans la répartition des richesses. Nous apprécions les interventions de la Banque, qui favorisent l'emploi des jeunes et ciblent les zones défavorisées ».

« Notre objectif : emploi, emploi, emploi ! », a martelé Akinwumi Adesina dans sa réponse, annonçant que la Banque apportera 100 millions de dollars à l'initiative Souk At-tamnia, qui promeut l'entreprenariat et la création d'entreprises.

Membre fondateur de la Banque en 1964, la Tunisie est un des principaux pays bénéficiaires des financements de l'institution. Plus de 1,4 milliard de dollars sont actuellement mobilisés pour financer plus de 40 projets et programmes structurants dans les secteurs de l'éducation, de l'eau, de l'agriculture, des infrastructures ou encore du numérique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Economie, Affaires et Finance

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.