Congo-Kinshasa: Hommage aux héroïnes et héros morts pour la Paix !

communiqué de presse

Depuis plusieurs années, les Nations Unies commémorent les "soldats de la paix" le 29 mai de chaque année.

Mais, ce lundi 6 mai, au siège de l'ONU, à New-York, a lieu une cérémonie en hommage aux casques bleus morts dans l'exercice de leurs fonctions, et qui ont dédié leurs vies pour sauver celles des autres. Et ce, au péril de leurs propres vies, car le maintien de la paix reste une entreprise périlleuse.

La MONUSCO, Mission de l'Organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation en RD Congo, n'a pas échappé à la règle : depuis son établissement dans ce pays-continent de l'Afrique centrale il y a bientôt 20 ans, plusieurs dizaines de ses casques bleus et soldats de la paix y ont perdu leurs vies dans l'exercice de leurs fonctions. Rien que pour l'année 2018, dix d'entre eux nous ont quittés.

Alors qu'ils étaient partis de chez eux (Malawi, Tanzanie, Pakistan...) pour servir les nobles idéaux de l'Organisation mondiale aux côtés de leurs frères et sœurs congolais, ils sont morts pour le Congo, pour l'Afrique, pour les Nations Unies.

En cela, ils méritent bien cet hommage des Nations-Unies, en plus de la Journée mondiale qui leur est traditionnellement réservée (29 mai).

Ces héros de l'ombre, souvent injustement critiqués, forcent notre respect et notre admiration.

Nous ressentons le vide laissé par ces collègues, et nous pensons à leurs familles, amis et connaissances, en ce jour de commémoration des soldats de la paix tombés parce qu'engagés sur le terrain de la protection des civiles dans différents pays du monde.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Maintien de la Paix et Resolution des Conflits

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.