Algérie: Algérie-UE - Objectifs atteints pour le programme d'appui à la pêche et l'aquaculture

- Le programme d'appui à la diversification de l'économie pour le développement des activités de la pêche et de l'aquaculture (DIVECO 2) , initié dans le cadre d'un partenariat entre l'Algérie et l'Union européenne, a été clôturé dimanche avec la réalisation de plusieurs objectifs, selon les représentants du ministère de l'Agriculture, l'Union européenne (UE) et le ministère des Affaires étrangères.

Financé à hauteur de 15 millions d'euros par l'UE, ce programme lancé en octobre 2015 a eu pour objectif de renforcer le rôle du secteur de la pêche et de l'aquaculture à la diversification économique du pays, a souligné le ministre de l'Agriculture, Chérif Omari.

Ce programme a permis à travers les activités et actions réalisées " d'atteindre trois grands résultats qui lui ont été assignés", a-t-il expliqué dans un discours lu en son nom par Mme Zouggar Saida lors du séminaire de clôture du programme DIVECO 2.

M.Omari a souligné que les résultats des actions menés devraient servir "de référence pour leur extrapolation à d'autres projet à travers la capitalisation des expériences acquises et le renforcement de bonne relations avec l'UE".

De son côté, l'Ambassadeur et chef de la délégation de l'UE en Algérie, John O'Rourke a déclaré "le programme DIVECO 2 a réussi à apporter sa contribution au développement de secteur de la pêche et l'aquaculture".

Cette contribution a porté notamment sur le renforcement de la stratégie sectorielle et les capacités d'encadrement et de gestion, la formation des cadres du secteur, notamment dans la maitrîse sanitaire et en matière des statistiques de la pêche qui sont très importantes ", a -t-il explique dans une allocution qu'il a prononcée à cette occasion.

Selon lui, ce programme a aussi contribué à la promotion et la valorisation des filières de la pêche et l'aquaculture.

Un nouveau programme sera lancé dans le domaine de l'économie bleu

Le diplomate européen n'a pas manqué d'affirmer l'engagement de l'UE pour soutenir le secteur de la pêche en Algérie, en annonçant un nouveau programme qui est "en cours de conceptualisation dans le domaine de l'économie bleu".

Pour sa part, Ali Mokrani, directeur de la coopération avec l'UE au ministère des Affaires étrangères (MAE), a relevé que le programme DIVICO 2 a eu un "impact avéré" à différents niveaux.

Il a dans ce sens cité le renforcement des capacités d'encadrement et de gestion y compris en matière de planification stratégique, de maitrise des outils de suivi et de coordination intersectorielle et d'évaluation de la performance, ainsi que la mise à jour des textes législatives et règlementaires.

Il s'agit également, selon lui de la promotion et valorisation des filières de la pêche depuis la production jusqu' à la commercialisation en passant par tous les maillons de la chaîne et enfin, le renforcement des capacités des organisations professionnelles dont les chambres de pêche et l'aquaculture et les groupements professionnels.

Pour le représentant du MAE, DIVECO 2 témoigne de l'aspect multidimensionnel de la coopération entre l'Algérie et l'UE et l'importance accordée au volet économique dans leur relation de partenariat.

Il a dans ce cadre annoncé un nouveau programme de coopération pour 2020, s'inscrivant dans le cadre du renforcement de la coopération entre l'Algérie et l'UE dans l'agriculture en général et la pêche en particulier.

Pour la pérennisation des acquis de DIVECO 2, plusieurs axes ont été identifiés par les experts. Il s'agit principalement de la promotion et développement de l'aquaculture, mise en place d'un système de veille et d'alerte et appui à l'élaboration et au déploiement d'une politique publique de sécurité sanitaire des produits de la pêche et de l'aquaculture.

L'appui à l'élaboration d'un système d'information halieutique, appui à la traçabilité et l'étiquetage des produits de la pêche, diversification des unités de transformation et valorisation de ses produits et enfin le renforcement des organisations professionnels par notamment la mise en place de guichets uniques pour l'accompagnement des promoteurs et des professionnels, figurent également parmi les axes identifiés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.