Cote d'Ivoire: Assemblée nationale - Le bureau élu

Un autre boycott. Après celui de l'élection du président de l'Assemblée nationale, le 7 mars dernier, les députés de l'opposition ont boycotté hier le vote du bureau. Pourtant tous les députés ou presque avaient répondu présent à la convocation d'Amadou Soumahoro.

L'ambiance qui était très fraternelle s'est dégradée à l'entame de la séance. Après l'ouverture de la séance, l'appel nominal des députés et la lecture de l'ordre du jour, les députés de l'opposition ont décidé de claquer la porte pour animer un point de presse au cours duquel ils ont dénoncé la tenue de la session, faute de consensus.

Ce boycott n'a pas empêché le scrutin de se tenir. Les 11 vice-présidents, 12 secrétaires et 3 questeurs ont été élus.

154 députés ont pris part au vote sur les 215 présents. Le PDCI, malgré son absence, compte 2 vice-présidents, 2 secrétaires et un questeur dans le bureau ; le RHDP 9 vice-présidents, 10 secrétaires et 2 questeurs.

Amadou Soumahoro, président de l'Assemblée nationale, a salué ses pairs pour leur esprit républicain. « Nous ne fermerons pas les portes. Nous continuerons d'échanger avec les autres », a-t-il indiqué à la fin du vote.

Avant d'ajouter : « c'est dans l'union parfaite que nous allons travailler dans l'intérêt supérieur de la nation ».

Il a ensuite annoncé la première réunion du bureau pour ce matin. Revenant sur les raisons du boycott des députés de l'opposition, Fregbo Basile a expliqué que nullement les textes ne parlent de proportionnelle liée à un nombre quelconque de députés.

« Il y a une méprise des textes de l'assemblée. Parce que nulle part, ces textes ne parlent de proportionnalité. Nulle part. Ni dans la Constitution, ni dans les textes de l'Assemblée nationale. C'est la démocratie, on peut boycotter », a-t-il fait savoir.

Pour lui, les textes disent le reflet de la configuration et non de proportionnalité. On parle de proportionnalité, a-t-il poursuivi, dans les élections municipales et élections régionales. L'article 8 auquel les autres font allusion ne parle nullement de proportionnalité.

Avant de lire un pan de l'article en question : « Les autres membres du bureau sont élus pour 1 an renouvelable sur proposition du président de l'Assemblée nationale après consultation des groupes parlementaires... ». Cet article ne parle pas de proportionnalité, at-il tranché.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.