Cote d'Ivoire: Ramadan 2019 - Plus de 80 000 tonnes de sucre annoncées

Les Ivoiriens ne devraient pas s'en faire pour l'approvisionnement du marché national en sucre et autres denrées alimentaires de première nécessité pour le Ramadan 2019.

En visite, récemment, dans les unités de production de Sucaf à Ferké 1 et de Sucrivoire à Borotou-Koro, dans les départements respectifs de Ferkessédougou et de Touba, le ministre du Commerce, de l'Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, s'est assuré de la disponibilité du sucre durant la période du jeûne musulman.

En effet, ces deux unités de production, qui couvrent 83% du besoin national, prévoient un stock de plus 80 000 tonnes de sucre qui seront reparties sur le territoire ivoirien durant cette période de forte consommation de sucre.

En outre, après des échanges avec les responsables des entreprises, le ministre Souleymane Diarrassouba a rassuré que les prix ne connaitront pas de modifications.

« Lors de mes échanges avec les dirigeants, j'ai pu noter également que le prix du sucre ne va pas connaître d'augmentation », a-t-il indiqué. Réaffirmant ainsi la volonté du gouvernement à veiller sur les prix des denrées de première nécessité à la veille du Ramadan 2019. Lutter contre la vie chère

Plusieurs centres commerciaux, magasins et grandes surfaces de la place ont décidé de s'aligner sur cette démarche du gouvernement de lutter contre la vie chère. En effet, depuis quelques jours, ils effectuent des remises sur les produits les plus consommés pendant la période de Ramadan.

Ainsi, que ce soit le lait, l'huile, les pâtes alimentaires, ou les boîtes de conserve, les jus de fruit et la charcuterie, les remises vont jusqu'à 50% voire 60% sur les prix pratiqués habituellement. Pour attirer la clientèle, les différentes marques de produits rivalisent d'ardeur dans les supermarchés et hypermarchés.

C'est à qui propose la meilleure promotion ou le meilleur plan marketing. L'idée est de vendre un ou plusieurs produits accompagnés de gadgets, de jeu de tombola ou encore d'offrir un produit en plus.

« Madame, vous achetez un paquet de thé, vous avez droit à un gobelet », nous lance une jeune hôtesse habillée de jaune, la couleur du produit. Nous ne faisons même un pas de plus que nous sommes encore interpellée : « Madame, ici vous avez droit à une boisson en plus, si vous en achetez trois. »

Pour cette pratique, les sites de vente en ligne ne sont pas reste. Ils optent également pour le même procédé dans le but de vendre le maximum de produits à des coûts réduits durant la période de Ramadan.

En plus de permettre aux populations de faire leurs provisions sans grosses dépenses, ces grandes surfaces confectionnent des kits alimentaires ou des paniers-cadeaux garnis de produits de première nécessité, tels que le lait, l'huile, le sucre, la boisson, les fruits, les friandises, du thé, etc.

Cette nouvelle pratique, très répandue ces dernières années, permet ainsi d'offrir aux parents, amis et connaissances, « le sucre du Ramadan » en guise de soutien pendant la période de jeûne. Ainsi, on peut voir, depuis quelques jours, des paniers-cadeaux orner les vitrines de magasins, des supermarchés et même des étals au marché.

Les prix vont de 5000 FCFA à 15 000 voire 20 000 FCFA et plus, selon le contenu et la cible. Par ailleurs, au regard de la grande consommation de produits locaux tels que le mil, le maïs et leurs dérivés, le riz, le fonio ou encore le soja, certaines grandes surfaces proposent la vente au kilogramme ou en grumeaux de ces denrées comme dans les marchés traditionnels.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.