L'ONU et l'UA dans une « bataille commune » pour le financement du développement et du changement climatique

7 Mai 2019

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, s'adressant ce lundi, aux journalistes appelle à un « bond en avant » dans le financement du développement et du changement climatique pour l'Afrique, à l'issue de la réunion plénière de la dernière conférence Nations Unies-Union africaine (UA), qui s'est tenue à New York.

M. Guterres déclare que les activités de l'Organisation qui visent à promouvoir la paix et la sécurité, les droits de l'homme, le développement et la lutte contre le changement climatique ne peuvent aller de l'avant en Afrique que si l'ONU travaille en étroite collaboration avec l'UA.

Le Chef de l'ONU souligne « l'alignement » des programmes respectifs de l'ONU et de l'Union africaine ayant pour objectif d'intensifier le développement économique inclusif et respectueux de l'environnement : le Programme de développement durable à l'horizon 2030 des Nations Unies et l'Agenda 2063 de l'Union africaine.

La bataille commune que toutes deux livrent, poursuit-il, concerne l'obtention du financement nécessaire au développement, en particulier pour l'Afrique. M. Guterres indique que le développement constitue une « condition préalable fondamentale » à un monde plus pacifique et à une migration bien gérée, et que, par conséquent, un financement accru est « dans l'intérêt de toute la communauté internationale ».

En ce qui concerne le changement climatique, le Secrétaire général avertit qu'il faut plus d'ambition, car « nous ne sommes pas en train de gagner la bataille » et l'Afrique est touchée de manière disproportionnée : « le continent africain ne contribue pratiquement pas au changement climatique, mais le continent africain est l'une des régions du monde où l'impact du changement climatique est le plus dramatique et dévastateur ».

Un communiqué conjoint publié ce lundi par les Nations unies et l'Union africaine salue « la coopération et la collaboration étroites entre les deux organisations », et engagées à continuer de collaborer étroitement pour résoudre les problèmes de paix et de sécurité, ainsi que les questions de développement durable en Afrique.

Le communiqué décrit le Sommet de l'ONU sur l'action pour le climat, qui se tiendra en septembre, comme « essentiel à la mobilisation des partenariats et des ressources » nécessaires à la réalisation des objectifs d'action internationaux en matière de lutte contre le changement climatique, et souligne l'accord des patrons des deux organisations à renforcer leur coopération sur l'adaptation au changement climatique en prévision du Sommet et au-delà.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.