7 Mai 2019

Afrique: L'augmentation de la demande de sable appelle à la gouvernance des ressources

communiqué de presse

Un nouveau rapport explore les défis de la durabilité dans l'extraction et la consommation de sable

La quatrième Assemblée des Nations Unies pour l'environnement a adopté une résolution sur la gouvernance des ressources minérales

Le rapport vise à lancer une conversation mondiale productive sur l'extraction de sable

Genève, 07 mai 2019 - Alors que la demande mondiale de sable et de gravier s'élève à 40 à 50 milliards de tonnes par an, un nouveau rapport de l'ONU Environnement révèle que l'extraction d'agrégats dans les rivières a entraîné une pollution, des inondations, l'abaissement des aquifères et une aggravation de la sécheresse.

Le rapport Sable et développement durable : Trouver de nouvelles solutions pour la gouvernance environnementale des ressources mondiales en sable (Sand and sustainability: Finding new solutions for environmental governance of global sand resources, en anglais) montre comment l'évolution des modes de consommation, la croissance démographique, l'urbanisation croissante et le développement des infrastructures ont triplé la demande de sable au cours des deux dernières décennies.

De plus, la construction de barrages et l'extraction ont réduit l'apport de sédiments des rivières vers de nombreuses zones côtières, ce qui a entraîné une réduction des dépôts dans les deltas des rivières et accéléré l'érosion des plages.

« Nous dépensons notre "budget" de sable plus rapidement que nous ne pouvons le produire de façon responsable.

En améliorant la gouvernance des ressources mondiales en sable, nous pouvons mieux gérer cette ressource essentielle de manière durable et démontrer que l'infrastructure et la nature peuvent aller de pair », a déclaré Joyce Msuya, Directrice exécutive par intérim de l'ONU Environnement.

Selon le rapport, les ressources de sable et de gravier sont la deuxième ressource en importance extraite et commercialisée en volume après l'eau.

L'extraction du sable étant réglementée différemment dans le monde entier, des régions importantes pour la biodiversité et les écosystèmes sont rendues plus vulnérables par les défis que pose la mise en œuvre locale de ces réglementations.

Une tendance croissante à l'extraction non durable et illégale dans les écosystèmes marins, côtiers et d'eau douce en fait un défi de durabilité, avec une présentation des divers impacts de l'extraction sur les environnements terrestres, riverains et marins.

L'extraction du sable devient rapidement un problème transfrontalier en raison des interdictions d'extraction du sable, de l'approvisionnement international en sable pour les projets de poldérisation et des impacts de l'extraction incontrôlée du sable au-delà des frontières nationales.

Forte croissance du commerce de sable

Le commerce international du sable et du gravier augmente en raison de la forte demande dans les régions dépourvues de ressources locales de sable et de gravier et devrait augmenter de 5,5 % par an avec l'urbanisation et le développement des infrastructures.

L'extraction non durable du sable n'a pas seulement un impact sur l'environnement, mais peut aussi avoir des implications sociales de grande portée.

L'enlèvement du sable des plages peut mettre en péril le développement de l'industrie touristique locale, tandis que l'enlèvement du sable des rivières et des forêts de mangroves entraîne une diminution des populations de crabes - affectant négativement les femmes dont la subsistance dépend de la collecte des crabes.

Le rapport souligne en outre que pour répondre à la demande dans un monde de 10 milliards d'habitants sans nuire à l'environnement, il faudra une politique, une planification, une réglementation et une gestion efficaces.

Actuellement, l'extraction et l'utilisation du sable sont définies par la géographie locale et le contexte de gouvernance et n'ont pas les mêmes règles, pratiques et éthique dans le monde entier. Le rapport se veut un point de départ à partir duquel une conversation mondiale productive sur l'extraction du sable peut s'engager.

Pour freiner l'extraction irresponsable et illégale, le rapport suggère d'adapter les normes et les meilleures pratiques existantes aux circonstances nationales.

Il préconise également d'investir dans la mesure, le suivi et la planification de la production et de la consommation de sable, et suggère en outre d'établir un dialogue entre les principaux acteurs et parties prenantes de la chaîne de valeur du sable fondé sur la transparence et la responsabilité.

Ce rapport a été présenté aux décideurs politiques lors de l'Assemblée des Nations Unies sur l'environnement, où une nouvelle résolution sur la gouvernance des ressources minérales a été adoptée, y compris « un appel pour des actions sur la gestion durable du sable ».

Afrique

Dereje Wordofa de l'UNFPA – « Chaque opportunité doit être utilisée contre les mutilations génitales féminines… »

Le Directeur exécutif adjoint du Fonds des Nations unies pour la population (Unfpa) estime que chaque… Plus »

Copyright © 2019 United Nations Environment Program. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.