7 Mai 2019

Burkina Faso: Vote de la diaspora - Les Burkinabè de Chine s'en imprègnent

L'ambassade du Burkina Faso en République populaire de Chine, est allée à la rencontre des Burkinabè installés à Yiwu et à Guangzhou, du 2 au 5 mai 2019. La sortie a été, entre autres, axée sur les missions de l'ambassade et le vote des Burkinabè de l'extérieur.

Les Burkinabè résidant en Chine méritent de connaître les missions de la représentation diplomatique de leur pays à Pékin et leur place dans les défis de développement de leur pays. C'est dans cette perspective que le chargé d'affaires de l'ambassade, Issa Joseph Paré et ses proches collaborateurs, ont entrepris une sortie du 2 au 5 mai 2019 dans les localités de Yiwu et Guangzhou.

La ville de Yiwu où sont installés une vingtaine de Burkinabè, a été la première étape de cette visite d'explication. En premier lieu, le chargé d'affaires a fait le point sur le vote des Burkinabè de l'extérieur.

Il a informé ses compatriotes que le vote aura lieu dans des lieux où au moins 500 électeurs auront été enregistrés auprès des ambassades. Toute personne désirant prendre part au vote devra avoir la nationalité burkinabè, jouir de ses droits civiques et politiques et être inscrit sur la liste électorale.

En plus, l'accomplissement du devoir civique requiert la présence physique de l'électeur dans le bureau de vote. Aux dires de M. Paré, les premières autorités ont pris l'engagement d'intégrer les Burkinabè de l'extérieur dans les enjeux du développement du pays.

Et cela devrait commencer par leur donner la possibilité de s'exprimer sur le choix des hommes qui doivent représenter le peuple dans les organes électifs de l'Etat. «La diaspora burkinabè constitue la 14e région du pays des Hommes intègres.

A terme, il y aura des députés qui vont représenter la communauté burkinabè de l'extérieur. A ce titre, vous devez vous distinguer ici pour mieux investir dans votre pays d'origine», a souligné le chargé d'affaires à l'endroit de ses compatriotes.

Le deuxième point a consisté en la présentation des missions diplomatiques que sont l'ambassade, le consulat général et celui honoraire.

A la communauté, Issa Joseph Paré a indiqué que l'ambassade a la responsabilité d'œuvrer au renforcement des relations diplomatiques et politiques entre les deux pays. Le consulat général s'occupe de la protection des ressortissants burkinabè à l'étranger et de leurs biens.

Un consulat général à Guangzhou

Il délivre des actes consulaires comme la légalisation, la procuration, le laissez-passer, l'attestation de visa, les actes de naissance et porte assistance à la communauté.

Quant au consulat honoraire, il est effectif par le fait d'une personne qui, intéressée par un pays, exprime la demande auprès des autorités de ce dernier, pour le représenter auprès de son propre Etat.

«Par exemple, un Chinois qui souhaite représenter le Burkina Faso peut faire la demande auprès des autorités burkinabè. S'il jouit d'une bonne réputation, sa demande peut être accordée. Un ressortissant burkinabè résidant en Chine peut également postuler pour le consulat honoraire», a expliqué M. Paré.

Il a évoqué le projet d'ouverture d'un consulat général dans la ville de Guangzhou où réside la plus forte communauté avec plus d'une centaine de Burkinabè. Toutefois, il a relevé que cette initiative ne sera pas effective dans un proche futur pour des raisons financières.

Le troisième point abordé a porté sur le respect de la législation chinoise. Le chargé d'affaires a invité ses compatriotes à se conformer aux lois de leur pays d'accueil et à exercer leurs activités dans la légalité.

«Gardez-vous de porter un regard sur la politique de la Chine. Vous êtes des ambassadeurs de votre pays dans l'empire du Milieu et vous devez être des identités remarquables ici», a-t-il conseillé.

Le quatrième point des échanges a porté sur l'organisation de la communauté. Issa Joseph Paré a exhorté ses concitoyens à profiter des technologies de communications pour créer un réseau solide entre eux.

En divers, il a salué le dynamisme de la coopération bilatérale et parlé de la situation sécuritaire au pays. Sur cette lancée, il a informé que la Chine a accordé une aide de quatre milliards de F CFA sur quatre ans dans le cadre de la lutte contre l'insécurité.

Le point focal de la communauté burkinabè à Yiwu, Moussa Sawadogo, a remercié l'ambassade pour l'initiative en venant à leur rencontre. Il a confié que les Burkinabè sont en bon terme avec les autorités locales à Yiwu.

«Quand les responsables de la mairie ont appris votre venue, elles ont mis un véhicule à notre disposition pour l'accueil.

C'est un acte qui traduit notre parfaite collaboration», a rappelé M. Sawadogo. A Guangzhou, ce sont les mêmes points qui ont été exposés à la communauté qui y réside.

Burkina Faso

Le procureur requiert la prison à vie pour Diendéré et Bassolé

Au Burkina Faso, le procureur militaire a requis la prison à vie pour les généraux Gilbert… Plus »

Copyright © 2019 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.