8 Mai 2019

Cameroun: Il faut faire le bon choix

Comme la jeunesse résidant dans les autres localités du pays, celle de Kribi est confrontée à plusieurs difficultés parmi lesquelles le sous-emploi et le chômage. De là à céder au découragement, il n'y a qu'un pas. Mais, un pas à ne pas franchir car à vrai dire, la jeunesse de Kribi n'a aucune raison de désespérer, compte tenu des opportunités qu'offre cette ville touristique et balnéaire promise en plus à un bel avenir industriel.

Car faut-il le relever, le chef-lieu du département de l'Océan dans la région du Sud figure aujourd'hui parmi les villes camerounaises les plus attractives. Certains observateurs affirment même à juste titre que Kribi est le pôle économique du Cameroun de demain.

Et pour cause. Le port en eau profonde de Kribi, l'un des grands projets structurants initiés par le chef de l'Etat Paul Biya, va inévitablement redessiner le paysage de cette cité baignant dans l'Océan atlantique. D'autant plus que le port en eau profonde n'est que l'une des composantes du projet de réalisation du Complexe industrialo-portuaire de Kribi qui en compte quatre. Il s'agit des composantes portuaire, industrielle, urbaine et infrastructurelle. Sans compter la zone commerciale associée aux installations portuaires. A terme, la mise en service de tous les terminaux prévus (terminal à conteneurs, aluminium, hydrocarbures, minéralier) entraînera l'éclosion d'une ville nouvelle.

Dans ce contexte, un boulevard s'ouvre devant la jeunesse de Kribi. Le Forum pour la jeunesse responsable de cette localité arrive donc à point nommé. Les participants ont ainsi la possibilité de découvrir les entreprises qui y sont installées ainsi que les nombreuses perspectives d'emploi liées à leur présence. A Kribi, aujourd'hui et dans l'avenir, les métiers de la mer et des industries portuaires autant que ceux du génie civil, du transport et de la logistique, de la restauration et de l'hôtellerie, de la finance et des services en général vont avoir le vent en poupe.

Les jeunes doivent par conséquent être bien préparés pour répondre aux besoins des entreprises en personnels qualifiés. L'auto-emploi est également une piste à explorer. Il faudra à ce sujet avoir un esprit conquérant porté par la volonté d'entreprendre et soutenu par une bonne formation à l'entrepreneuriat. Comme on le voit, la jeunesse de Kribi ne doit pas se laisser distraire. Sa voie est tracée et elle a mille raisons de faire le bon choix en soutenant les institutions ainsi que les personnes qui les incarnen

Cameroun

Crise anglophone - Les forces de l'ordre accusées de violer des femmes et de tuer des civils

L'ONG Human Rights Watch (HRW) a dénoncé ce jour des tortures et autres exactions perpétrées… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.